Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre

Struma, ou goitre, est un élargissement pathologique de la glande thyroïde dû à la croissance de ses tissus. Cette condition n'est pas une maladie distincte, mais fait référence aux symptômes de divers maux. Ils sont unis par le fait qu'ils sont tous liés à la glande thyroïde. Avec la croissance ultérieure, il prend des dimensions gigantesques, ce qui conduit à la compression des organes et des tissus voisins. Dans ce contexte, une violation de la fonction hormonale de la glande. Afin d'éviter le développement de complications, il est nécessaire d'étudier plus en détail les causes du développement du goitre, les méthodes de diagnostic et de traitement.

Qu'est-ce que le goitre thyroïdien?

Le métabolisme dans le corps humain est contrôlé par la glande thyroïde. Si vous avez des problèmes avec cet organe, vous ressentez de l'irritabilité, de la somnolence, de la fatigue et des sautes d'humeur. Les problèmes de glande sont plus pertinents pour les femmes d'âge mûr, mais ils se retrouvent également chez les hommes. L'un d'eux est le goitre. C'est un élargissement de la glande thyroïde. La pathologie se développe en raison d'une carence en iode dans le corps. Les femmes en souffrent 5 fois plus souvent. Strum consiste en un ensemble de cicatrices fibreuses formées dans les tissus de la glande thyroïde.

Le type de goitre le plus courant est endémique. Il se développe en raison d'un manque de nourriture et d'eau en iode, à la suite de quoi une quantité insuffisante de ce micro-élément pénètre dans le corps. La liste des autres causes peut être divisée en 2 groupes: hypothyroïdie, hyperthyroïdie. La première maladie se développe suite à une diminution de la production d'hormones due à:

  • troubles génétiques dans le traitement des hormones par la glande endocrine (crétinisme),
  • l'utilisation de produits strumogènes, tels que le manioc,
  • prendre certains médicaments.

L'hypothyroïdie se caractérise par la perte de cheveux, une peau sèche et pâle, une perte d'appétit et des ongles cassants. L'hyperthyroïdie est la maladie opposée. Avec cela, les hormones thyroïdiennes sont produites en excès. Strum en cas d'hyperthyroïdie peut provoquer:

  • oncologie de la glande thyroïde,
  • thyroïdite,
  • Maladie de Graves.

La pathogenèse des tumeurs malignes et bénignes des glandes endocrines n'a pas encore été étudiée avec précision. La médecine détermine seulement qu'en raison de l'action de facteurs défavorables, les cellules d'un organe commencent à se diviser de manière incontrôlée. En conséquence, leur nombre augmente et une tumeur se forme. Dans ce processus, l'hormone stimulant la thyroïde et certaines substances qui entraînent des mutations géniques sont impliquées. À la liste des causes de goitre peuvent également ajouter:

  • mauvaise écologie,
  • prédisposition héréditaire
  • détérioration des organes internes après 50 ans,
  • maladies chroniques
  • adénome pituitaire,
  • tuberculose thyroïdienne,
  • la puberté à l'adolescence,
  • anomalies hormonales pendant la grossesse et la ménopause,
  • stagnation de la lymphe ou du sang
  • mauvaises habitudes
  • surcharge psycho-émotionnelle.

Premiers signes

La particularité de la pathologie réside dans le fait qu’elle peut être asymptomatique à un stade précoce. Seulement avec le temps, la partie antérieure du cou commence à se gonfler dans la région de la pomme d'Adam. Cela se produit lorsque le nœud atteint 1 à 2 cm et lorsque la glande est ressentie sur la surface antérieure du cou, les zones de scellement sont perçues. Normalement, l'orgue est élastique et uniforme. Au fur et à mesure de sa progression, la tumeur commence à comprimer les organes adjacents. En conséquence, les symptômes suivants apparaissent:

  • hypotension,
  • malaise au coeur,
  • lutter contre la toux
  • difficulté à avaler
  • ballonnements
  • somnolence

Le goitre avec une production excessive et insuffisante d'hormones thyroïdiennes est accompagné de divers symptômes.Dans le contexte du développement de l'hypothyroïdie, le patient se plaint de:

  • somnolence diurne et troubles du sommeil la nuit,
  • les poches
  • diminution du désir sexuel
  • déprimé
  • température corporelle basse
  • échec du cycle menstruel
  • une forte augmentation du poids corporel
  • constipation

Lorsque l'hypothyroïdie peut souvent perturber le SRAS, le rhume, la pneumonie, la bronchite. Chez les patients souffrant d’hyperthyroïdie, c’est-à-dire activité hormonale excessive, le tableau clinique est différent. Les symptômes avec un excès d'hormones sont les suivants:

  • tachycardie plus de 100 battements par minute sans raison apparente
  • saillie des globes oculaires
  • excitation constante
  • tremblement de la main
  • irritabilité,
  • perte de poids avec le même appétit,
  • la diarrhée,
  • fièvre sans symptômes d'une maladie infectieuse.,
  • sueurs des paumes.

En soulevant les mains du patient, on peut observer des bleus et des poches du visage, des vertiges ou des évanouissements. Les nœuds en croissance commencent à comprimer l'œsophage et la trachée, qui entourent la glande thyroïde. Cela provoque un certain nombre de symptômes caractéristiques, tels que:

  • difficulté à respirer
  • changement de voix
  • enrouement
  • crises d'asthme
  • toux
  • essoufflement
  • nausée

Pour les femmes atteintes de struma, le développement de l'hypotension est caractéristique - une pression artérielle basse. Dans la région du coeur, il y a une sensation de constriction. Au fur et à mesure que la pathologie se développe, un essoufflement, une somnolence, des nausées, une distension abdominale et une diminution de l'appétit pour la nourriture habituelle se rejoignent. Aux stades ultérieurs, des problèmes de mémoire apparaissent, le poids augmente et une faiblesse apparaît. Un symptôme caractéristique chez les femmes est une menstruation irrégulière pouvant entraîner une fausse couche ou une infertilité.

Types de goitre thyroïdien

Selon le lieu d'origine, le goitre est divisé en deux catégories: endémique et sporadique. Le premier est observé uniquement dans les zones où la nourriture et l'eau ne contiennent pas suffisamment d'iode. Il s'agit notamment de l'Inde, du Brésil et de certaines régions d'Égypte, des États-Unis, de la Suisse et de la Russie. Les espèces sporadiques ne dépendent pas de la zone de résidence. Struma a plusieurs autres classifications. Le prochain signe pour mettre en évidence son espèce est son emplacement. Selon lui, le goitre est:

  1. En forme d'anneau. Couvre la trachée dans un anneau.
  2. Dystopic Affecte la racine de la langue ou un lobe thyroïdien supplémentaire.
  3. Partiellement situé derrière le sternum. Une partie du goitre peut descendre ici.
  4. Standard situé. Couvre uniquement les lobes de la glande thyroïde.

Le nom «goitre» provient de la désignation chez les oiseaux de leur œsophage élargi. Chez eux, il sert de réservoir de sédimentation pour la nourriture. Juste à l'extérieur, le goitre des oiseaux semble également élargi. Ceci est observé chez l'homme avec cette pathologie. Selon la morphologie du goitre est:

  1. Diffuse Les nœuds sous cette forme sont absents. La pathologie est un tissu uniformément et uniformément élargi.
  2. Noué. Représenté par des sites de glande élargie. Le goitre nodulaire se caractérise par une prolifération inégale de tissus et se manifeste plus souvent par une hyperplasie bénigne et un cancer.
  3. Kystique. Comme le précédent, il provoque une augmentation non uniforme du tissu, mais ce processus se produit en raison de formations colloïdales à l'intérieur de la glande thyroïde elle-même.
  4. Mixte. Sous cette forme, il y a des changements caractéristiques de différents types de goitre. Un goitre mixte de la thyroïde est plus susceptible de se produire avec la maladie de Grave.

Selon une autre classification, on distingue plusieurs degrés de développement de la struma. Ils sont déterminés en fonction des résultats de la palpation de la glande thyroïde. On distingue les degrés suivants de son augmentation:

  1. Zéro. Sur son fond, la taille du corps est normale, il n'y a pas de goitre.
  2. Le premier Une augmentation est observée dans l'un ou les deux lobes de la glande thyroïde. Visuellement, les changements ne sont pas observés. Ils ne peuvent être détectés que par la palpation.
  3. La seconde Une augmentation de l'organe est visible à l'œil nu, même dans le cas de la localisation physiologique du cou. Des anomalies peuvent être détectées lors de la palpation.

Des complications

Sur la base de l'analyse des antécédents de patients atteints de goitre, les experts ont pu identifier plusieurs complications possibles. La plupart d'entre eux se développent à la suite d'effets mécaniques de la tumeur sur les tissus et les organes environnants, notamment la trachée, les vaisseaux sanguins, les fibres nerveuses et les organes internes. Comme des complications peuvent survenir:

  • forme de bronchite renversée,
  • toux sèche
  • trouble circulatoire,
  • enrouement
  • pleine aphonie
  • tumeurs malignes
  • cancer de la thyroïde,
  • hémorragie tumorale,
  • strumites - processus inflammatoires dans la glande thyroïde,
  • septicémie commune.

Diagnostics

Tout d'abord, le médecin examine le cou du patient afin de sonder la région de la glande thyroïde et de déterminer l'étendue de ses dommages. Après la palpation, en cas de suspicion de goitre, des examens de laboratoire et des instruments supplémentaires sont prescrits. La liste des procédures requises comprend:

  1. Test sanguin pour les niveaux d'hormones. Vérifiez le ratio hormones TSH, T3, T4 et thyroglobuline. Lorsque struma il y a une violation de leur équilibre.
  2. Analyse d'urine Identifie le début du développement de changements pathologiques. Les anomalies de l'activité thyroïdienne sont indiquées par une augmentation des taux d'excrétion d'iode. L’analyse étant sensible aux aliments contenant de l’iode, la modification est prescrite pour le moment du matin et passe à jeun.
  3. Biopsie par aspiration à l'aiguille fine. Cette procédure précède le traitement du goitre nodulaire. Il est facultatif et permet de déterminer quelle tumeur est bénigne ou maligne.
  4. Électrocardiogramme. Détecte les anomalies cardiaques caractéristiques de l'hypothyroïdie.
  5. Radiographie thoracique. Pré-oesophage contrasté. La procédure elle-même est indiquée pour les patients à plusieurs nœuds ou à jet large.
  6. Échographie. Méthode instrumentale qui aide à établir la forme du développement de la pathologie - diffuse, nodale, mixte.
  7. Imagerie par résonance magnétique et calculée. Nécessaire dans les cas graves et le cancer suspecté.

Comment traiter le goitre

Il existe différentes méthodes pour traiter ce problème. La méthode principale est le traitement hormonal substitutif. Ses principes de base sont les suivants:

  1. Il est nécessaire d'éliminer le déficit en hormones thyroïdiennes.
  2. La durée moyenne du cours est d'au moins un an. Le traitement prend fin au retour de la taille normale de la glande thyroïde.
  3. Le traitement ultérieur consiste à prendre des préparations d'iode qui soutiennent le travail de l'organe.

Le traitement du goitre multinodulaire de la glande thyroïde avec son hyperplasie bénigne et son hyperthyroïdie n’est pratiqué qu’à un niveau normal dans le sang de l’hormone thyroïdienne. Dans ce cas, il est possible d’utiliser des médicaments à base d’iode radioactif ou d’autres méthodes thérapeutiques. Si le niveau d'hormone thyroïdienne n'est pas normal, prenez d'abord le moyen de réduire sa production. Pour les tumeurs malignes, recourir à un traitement chirurgical. Après la chirurgie, ils prennent également des hormones tout au long de leur vie.

Selon la cause et la nature de la pathologie, des médicaments de différents groupes sont prescrits. Au moment de leur réception, l'état de la glande est constamment observé dans la dynamique. Lorsque hypo et hyperfonctionnement en utilisant certains médicaments. Dans le premier cas, il s’agit de fonds destinés à augmenter les hormones produites: lévothyroxine, tireote. Lorsque l'hyperthyroïdie, au contraire, utilisez des médicaments qui bloquent la sécrétion excessive d'hormones: mercazolil, propylthiouracile.

De plus, on prescrit aux patients des produits contenant de l'iode, par exemple l'iodtirox. Avant de prendre certains médicaments, étudiez-les plus en détail. La liste des outils fréquemment utilisés comprend:

  1. Lévothyroxine. À base de lévothyroxine sodique. En outre, il contient du talc, du stéarate de magnésium, du sucre du lait, du kollidon, du phosphate de calcium. Le médicament est une hormone thyroïdienne indiquée pour le traitement substitutif.Il est utilisé dans l'hypothyroïdie, après résection, dans la thyroïdite auto-immune, la maladie de Graves. La dose est de 50-100 mcg. Traitement d'entretien de Dale pass - 125-250 mcg. Le médicament est contre-indiqué dans l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, les maladies cardiovasculaires, le diabète, le syndrome de malabsorption, l'insuffisance surrénalienne. Après la prise de la pilule, des démangeaisons et une éruption cutanée sur la peau, une thyrotoxicose, un pseudotumeur cérébral peuvent survenir. De plus, la lévothyroxine est approuvée pendant la grossesse et peut donc être incluse dans le traitement du goitre thyroïdien chez la femme durant cette période.
  2. Mercazolil. Contient du tiamazol - une substance qui bloque la peroxydase. C'est une enzyme impliquée dans l'iodation de la thyronine dans les tissus thyroïdiens. Le mercazolil interfère avec la synthèse des hormones, il a donc un effet antithyroïdien. Indications d'utilisation: struma diffuse, thyrotoxicose, traitement à l'iode radioactif, goitre nodulaire. Il est nécessaire de prendre le médicament après les repas à raison de 5 mg 3 à 4 fois par jour. Après rémission après 1-1.5 mois après 5-10 jours, la dose est réduite de 5-10 mg. Les contre-indications comprennent la lactation, la granulocytopénie, la leucopénie grave, la grossesse, une pathologie hépatique grave. Parmi les effets secondaires figurent les allergies, la thrombocytopénie, l'anémie aplastique, l'urticaire, la fièvre du médicament, la périartérite, les vomissements, les troubles de la fonction rénale. Avantages du mercazolil: élimination de la tachycardie, normalisation des taux hormonaux.
  3. Yodtirox. Contient de la lévothyroxine sodique et de l'iodure de potassium. L'action consiste à reconstituer le déficit en hormone thyroïdienne, à augmenter le métabolisme de base, à reconstituer le déficit en iode dans le corps. Iodtirox est indiqué en cas d'hypothyroïdie, prévention du stroma récurrent. La dose initiale est de 0,5 comprimé par jour. Le médicament n'est pas utilisé pour la thyrotoxicose, l'infarctus aigu du myocarde, les adénomes thyroïdiens autonomes, la dermatite herpétique de Düring, l'hypersensibilité individuelle à l'iode. Les effets secondaires ne sont que des allergies, ce qui est considéré comme un plus Yodtiroksa.

Le respect d'un régime alimentaire particulier est une condition importante pour le succès du traitement. Avec la thyrotoxicose, il vise à restaurer les perturbations métaboliques et à couvrir les coûts énergétiques. Avec un goitre diffus, un apport calorique accru est nécessaire en augmentant la quantité de protéines, de glucides et de graisses. Le régime met l’accent sur l’utilisation des aliments autorisés et l’exclusion des aliments nocifs. Ces derniers comprennent:

  • le sel
  • les épices,
  • l'alcool,
  • glucides simples, y compris les pâtes, le miel, la confiture, les bonbons, les gâteaux à la farine blanche, les pâtisseries),
  • graisses animales - produits laitiers, produits carnés semi-finis, tartes, saucisses,
  • café

Si la fonction thyroïdienne diminue, le régime alimentaire devrait inclure moins de calories et de matières grasses. Cela est nécessaire pour perdre du poids, car avec l'hypothyroïdie, il augmente. Dans le contexte de l'hyperthyroïdie, un apport alimentaire avec une augmentation des calories est nécessaire, mais au déjeuner, vous ne devez pas privilégier les aliments gras. En général, la nutrition implique:

  • l'utilisation de grandes quantités de fruits et légumes, nécessairement - les figues,
  • passer aux fruits de mer (bar, saumon, coriandre, thon, moules, crevettes),
  • utiliser dans le régime de chou marin,
  • repas fréquents de bœuf maigre et d'œufs,
  • une augmentation du régime alimentaire des produits laitiers,
  • utilisation fréquente de poisson gras.

Radiothérapie à l'iode radioactif

Il s'agit d'une méthode moderne de traitement des struma, indiquée lorsque son volume dépasse 40 ml. La procédure aide à détruire les cellules tumorales. Cela se produit à la suite de la désintégration de l'iode radioactif dans le corps humain en rayons xénon et gamma et bêta radioactifs. Chacun a certaines propriétés:

  1. Le rayonnement bêta est limité par la profondeur de pénétration et n'agit que dans la thyroïde.
  2. Les particules gamma révèlent la localisation des métastases.

L’effet de la thérapie par iode radioactif apparaît après 2-3 mois. La méthode est similaire à l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde.Les isotopes d'iode sont introduits dans le corps sous forme de gélules. Leur patient est donné à l'hôpital. Ensuite, ils attendent que le rayonnement atteigne le niveau établi. Après cela, le patient est renvoyé chez lui. Les cellules de la glande thyroïde accumulent de l'iode et meurent. Cette méthode est également utilisée après le retrait de la glande thyroïde pour prévenir la récurrence de la maladie. Avantages de la thérapie à l'iode radioactif:

  • sécurité sanitaire
  • pas de points de suture après la chirurgie et la douleur,
  • bonne alternative à la chirurgie.

Hirudothérapie

C'est le nom donné au traitement par les sangsues, qui produisent des substances actives particulières. Ils aident le corps à s'adapter aux conditions changeantes des facteurs internes et externes. L'hirudothérapie est une alternative au traitement hormonal. Les sangsues médicales comblent le déficit endocrinien, régulent l'hémostase et le système immunitaire. Le résultat est une production normale d'hormones physiologiques. Autres avantages de l'hirudothérapie:

  • abaissement de la pression artérielle
  • amélioration du flux sanguin systémique et capillaire,
  • soulagement de la douleur
  • résorption des caillots sanguins,
  • effet anti-inflammatoire
  • Améliorer la nutrition des tissus avec de l'oxygène.

Chaque sangsue est utilisé une fois. Après la procédure, ils sont détruits pour prévenir le risque de transmission entre patients. Le cours d'hirudothérapie est de 10 séances. Les sangsues se fixent à certains points sur le type d'acupuncture. Bien que cette méthode soit efficace, elle présente un certain nombre de contre-indications, notamment:

  • l'anémie,
  • hypotension
  • processus malin
  • jusqu'à 7 ans
  • la grossesse
  • diathèse hémorragique,
  • allergie sangsue,
  • la période après la césarienne
  • l'hémophilie.

Traitement chirurgical

L'indication principale de la chirurgie est l'inefficacité du traitement conservateur. La liste des cas spécifiques dans lesquels une chirurgie de la thyroïde est nécessaire comprend:

  • rechutes fréquentes avec traitement médical constant,
  • taille de noeud supérieure à 3 cm
  • compression des tissus et des organes adjacents
  • déformation du cou
  • cellules anormales détectées par biopsie.

Avant l'opération, la préparation est effectuée pendant 1-3 mois. À ce stade, normalisez le niveau d'hormones avec des médicaments. Dans ce contexte, il est prescrit au patient de suivre un régime alimentaire comprenant davantage de protéines et de vitamines. L'opération elle-même est réalisée sous anesthésie générale. Le patient est retiré grands nœuds ou des zones de danger potentiel. Si le cas est négligé, le médecin résèque l'un des lobes thyroïdiens.

Si l'opération a réussi, le patient sera renvoyé à la maison une semaine plus tard. Les premiers jours, vous ne devez prendre que des aliments liquides. Pour prévenir les complications, une thérapie par l'exercice et des exercices de respiration sont recommandés. Quant au fond hormonal, il est important de le rétablir rapidement après la chirurgie. Ça se passe comme ça:

  • Après un certain temps, le patient est testé.
  • La plupart ont une diminution de l'activité thyroïdienne.
  • Pour rétablir le fond hormonal, on prescrit au patient un traitement de remplacement à vie.
  • Des suppléments de calcium sont également prescrits, car la fonction thyroïdienne de la calcitonine est réduite.
  • Deux fois par an, le patient subit une échographie et donne à nouveau du sang pour les hormones.

Remèdes populaires

L’automédication, les remèdes populaires sont inacceptables. La médecine alternative ne peut servir que de méthode auxiliaire pendant la prise d'un médicament. De plus, vous devriez consulter votre médecin à propos des prescriptions utilisées. Cela est dû au fait que, sans recherche, le patient ne peut pas déterminer le fonctionnement du système hormonal. Les méthodes les plus populaires impliquent l'utilisation de moyens préparés à l'intérieur.

Abeille primor

Pour le traitement de nombreuses maladies utilisées des produits d'abeille. Leur utilisation pour la thyroïde est due à la composition. Une combinaison populaire est le miel et les noix, qui insistent sur l'alcool. Ce remède est lavé avec un verre de lait pour aider à l'absorption de l'iode.Le miel peut être mélangé avec du jus de 10 citrons et 10 gousses d'ail émincées. Moyens d'eux accepter 10 jours d'insister. Le traitement devrait durer 8 semaines.

Utile est et la cire d'abeille. Il contient du chitosane, des antioxydants et de l'héparine. La première substance est particulièrement nécessaire pour la glande thyroïde. Il active l'activité du corps, inhibe la croissance des néoplasmes. En conséquence, les fonctions thyroïdiennes sont restaurées, les scories et les substances radioactives sont éliminées, ce qui contribue à réduire la taille du flux. L'abeille primor est efficace indépendamment de la présence d'une carence en iode. Utilisez ce produit selon les recettes suivantes:

  1. Prenez 30 g d'abeilles mortes, coupez-les en bouillie. Ensuite, versez un demi-litre d’eau et portez à ébullition. L'outil doit être braisé à feu doux pendant une demi-heure. Ensuite, le bouillon est autorisé à refroidir, filtré et envoyé pour stockage au réfrigérateur. Là, il ne peut rester plus de 14 jours. Pour recevoir quotidiennement, prenez une cuillère à soupe de bouillon. Il est préférable de prendre avant le coucher. Le cours dure 21 jours.
  2. Pour un verre d'abeille Podmore, prenez 2 fois plus de vodka de bonne qualité. Mélangez le tout, versez dans une bouteille sombre. Insister environ 2-4 semaines. Secouez la bouteille une fois tous les trois jours. Prenez la teinture sur une cuillère à soupe indépendamment de l'utilisation de la nourriture. La procédure peut être effectuée pendant 3 mois.

Infusion d'aubépine

L'herbe d'aubépine réduit les manifestations de thyrotoxicose et d'hyperthyroïdie. Cette plante aide à renforcer la glande thyroïde. L'aubépine est utilisée sous forme de décoctions et d'infusions. L'herbe est utilisée dans les recettes et en conjonction avec d'autres plantes. Comme exemple de cet outil, vous pouvez utiliser la recette suivante:

  1. Prenez 30 g de valériane, 20 g de menthe, 50 g de fruits d’aubépine et 25 g d’agripaume.
  2. Broyer toutes les matières premières végétales, jusqu'à obtenir un mélange homogène.
  3. Mélanger, mettre dans un récipient qui est stocké dans le réfrigérateur.
  4. Pour préparer le bouillon, versez 25 g de matière première dans de l'eau bouillante et laissez reposer une demi-heure, en l'enveloppant d'une serviette.
  5. Ensuite, tendez l'outil avec un petit tamis.
  6. Divisez le liquide en 2 portions et consommez-les tout au long de la journée.

L'utilisation de cette plante est pratiquée sous la forme nodulaire du cours d'eau. Au printemps, vous pouvez simplement manger 2 feuilles de chélidoine par jour. Lorsqu'il n'y a pas de matière première fraîche, vous devez utiliser la recette pour infusion. Il faudra de la chélidoine et de la vodka ou de l'alcool. L'outil est préparé selon les instructions suivantes:

  1. Prenez un pot de litre stérilisé.
  2. Remplissez-le de chélidoine concassée à moitié.
  3. De haut en bas, remplissez la canette de vodka.
  4. Laisser infuser 2 semaines en secouant périodiquement le récipient.
  5. Prenez le premier jour 2 gouttes, diluées dans 50 ml d’eau.
  6. Ensuite, ajoutez 4 gouttes déjà. Ensuite, augmentez chaque jour leur nombre de 2 pour atteindre le niveau de 16 gouttes.
  7. Conservez la dernière dose pendant un mois.
  8. Ensuite, prenez une pause de 10 jours.
  9. Répétez le traitement en commençant immédiatement avec 16 gouttes.

L'herbe peut également être utilisée localement. Pour ce faire, le jus de chélidoine frotte la surface du cou ou en fait des compresses. Une autre recette pour cette plante:

  1. Passer les feuilles de chélidoine à travers le hachoir à viande.
  2. À travers une double gaze presser le jus de la masse résultante.
  3. Versez-le dans la bouteille, fermez le couvercle.
  4. Partez pour une semaine dans un endroit sombre. Libérez périodiquement le gaz de la bouteille.
  5. Prenez le jus pendant 15 minutes avant un repas à raison de 0,5 tasse par cours de 2 mois.

Qu'est ce que le goitre?

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde. En soi, le nom "goitre" provient de la désignation de la région de l’œsophage élargi chez les oiseaux. C'est aussi appelé le goitre et est une sorte de colon pour la nourriture.

Une telle maladie est plus courante dans les pays où il existe une carence en iode (cependant, elle peut aussi être causée par une forte teneur en iode lors de la prise de préparations à base d'iode). Les femmes sont sujettes à cette maladie cinq fois plus souvent que les hommes.Les nœuds formés ne sont rien d'autre qu'une multitude de cicatrices fibreuses qui se forment dans les tissus de la glande thyroïde.

La glande thyroïde (glande thyroïde) est un centre de contrôle du métabolisme dans le corps humain. Elle est souvent appelée un agent de santé. Elle se comporte donc correctement si une personne a des problèmes avec elle: irritabilité, sautes d’humeur, fatigue et somnolence sont possibles.

Les problèmes de thyroïde sont plus fréquents chez les femmes à l'âge adulte, mais pour les hommes, ce problème est tout à fait pertinent.

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants de notre corps. Malgré sa taille et son poids rares (environ 20 grammes), il est véritablement un générateur d’énergie vitale. Pas étonnant que les médecins appellent cela une "abeille qui travaille". La glande thyroïde produit de la thyroxine, de la triiodothyronine, et ce sont précisément ces substances sans lesquelles la production par le corps de l’énergie nécessaire est presque impossible. De plus, cette énergie est dirigée vers le travail de tous les systèmes et organes humains.

La glande thyroïde régule également l'activité cardiaque, l'activité cérébrale, le tonus musculaire ("armure musculaire"). C'est le gardien de la santé. Chez les femmes, l'adaptation hormonale a lieu avec l'âge, avant et après le début de la ménopause. Par conséquent, la glande thyroïde est très sensible au cours de cette période, réagissant rapidement au stress, à l'affaiblissement du système immunitaire, à une infection, à une carence ou à un excès d'iode. En raison de l'activation pathologique des anticorps qui neutralise les cellules saines, le corps de la femme est de plus en plus exposé aux maladies auto-immunes. Ces anticorps réduisent la fonction thyroïdienne. Il en résulte une faiblesse, une détérioration de la mémoire, un gonflement, un gain de poids, une peau sèche, des cheveux cassants, des douleurs musculaires et des crampes et une constipation.

Vidéo: Vivez bien! Qu'est-ce que le goitre toxique diffus?

Dans le monde entier, le goitre endémique devrait être considéré comme le plus commun. Elle est causée par une carence en iode dans le régime alimentaire. Dans les pays où du sel iodé est utilisé, le goitre Hashimoto est le plus souvent formé, son autre nom étant thyroïdite auto-immune.

Les autres raisons peuvent être divisées en deux blocs conditionnels:

Troubles génétiques dans le traitement des hormones des glandes endocrines (par exemple, le crétinisme),

Utilisation en tant que repas de produits strumogènes, par exemple le manioc,

Les effets secondaires après la consommation de drogues.

Symptômes de l'hypothyroïdie - perte de cheveux, peau sèche et pâle, ongles cassants, amincissement des sourcils, perte d'appétit, prise de poids. Dans les maladies de la glande thyroïde, la parole ralentit, la mémoire se détériore, une somnolence presque constante apparaît, le cycle menstruel est perdu. Il ne présente pas nécessairement tous ces symptômes, généralement deux ou trois, mais ils sont exprimés plus clairement.

Goitre toxique diffus, connu sous le nom de maladie de Graves,

Thyroïdite (processus inflammatoires actifs),

L'hyperthyroïdie est une production accrue d'hormones par la glande thyroïde. Les satellites de cette maladie sont l’insomnie, la faiblesse générale, l’irritabilité, des battements de coeur rapides, une transpiration excessive. Souffrant de cette maladie peut avoir un bon appétit, mais en même temps perdre du poids. En plus de tout cela - hypertension artérielle, augmentation des globes oculaires, tremblements dans les mains (tremblements).

Classification des maladies de la thyroïde

Il est possible de classer les maladies de la thyroïde en fonction de différents critères, le premier étant l’étipathogénétique. Il détermine les facteurs et les mécanismes de formation. Selon ce trait, on distingue le goitre sporadique et endémique (caractéristique d’un certain type de terrain uniquement). Le premier est observé dans les zones géographiques où le goitre est endémique et le second dans tous les autres.

Selon la morphologie, on distingue le goitre diffus, nodulaire et mixte (diffuse-nodulaire). Par lieu:

Partiellement situé derrière le sternum,

Dystopian, constitué de signets de type embryonnaire (par exemple, un goitre du système racinaire de la langue ou un lobe thyroïdien supplémentaire).

Aussi le goitre se distingue par le degré d'augmentation. Selon la classification de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), il est possible de distinguer trois types:

Au premier stade, il n'y a pas d'augmentation, au second - il est possible de palper le goitre, mais il n'est pas visible à la position habituelle du cou et au troisième - il n'est pas seulement tâtonné, mais visible à l'œil nu.

Une classification plus détaillée par grossissement a été proposée par O.V. Nikolaïev, conformément à elle, la maladie passe par les étapes suivantes sans le traitement nécessaire:

Premier degré - la glande thyroïde est palpable,

La seconde - la glande thyroïde est visible,

Le troisième - un épaississement important du cou,

Le quatrième - un changement dans la forme de la colonne cervicale,

Cinquièmement - un goitre énorme.

Symptômes du goitre thyroïdien

Au début, les patients peuvent ne pas remarquer la moindre manifestation de goitre. La formation de cette maladie au fil du temps provoque un gonflement évident du cou dans sa partie avant (dans la région de la pomme d'Adam). La glande endocrine élargie commence également à exercer une pression sur la trachée, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, situés à proximité. Le goitre diffus, visuellement, est identifié par une augmentation uniforme de la thyroïde. Si nous parlons des variétés nodales, alors, plus souvent, il est beaucoup plus fort d’un côté du larynx. C'est, dans ce cas, non seulement une augmentation inégale, mais aussi une augmentation non uniforme est exprimée.

Les impacts sur les organes situés à proximité peuvent avoir les signes suivants:

Un changement de voix rapidement progressif, accompagné d'un enrouement,

Attaques d'étouffement qui se manifestent la nuit

Difficulté à avaler de la nourriture

Vertiges, lourdeur dans la tête.

Avec le néoplasme présenté, qui s'accompagne d'hypothyroïdie, une forme atypique de pneumonie, bronchite ou ARVI peut être formée. En outre, le plus souvent chez les femmes, il existe une hypotension, des sensations douloureuses et juste désagréables, similaires à une constriction, dans la région du cœur. La progression de la maladie est aggravée par l’essoufflement, une diminution de l’envie de manger, des ballonnements, des nausées et une somnolence. Aux stades finaux, la mémoire se détériore et le poids augmente, malgré tous les problèmes du tractus gastro-intestinal.

Le sexe masculin sur le sol n'est pas assez le ratio d'iode dans le sang est une diminution du désir sexuel, une déstabilisation de la fonction sexuelle. Pour les femmes, des modifications telles que des irrégularités menstruelles sont caractéristiques, ce qui, à son tour, s'avère être un catalyseur pour l'infertilité et les fausses couches.

Avec des variétés de goitre, telles que la maladie de Bazedov ou l'hyperplasie bénigne de la thyroïde, des symptômes tels que:

Diminution du poids corporel total

Protrusion des globes oculaires

Tremblement progressif des membres supérieurs.

Vidéo: premiers symptômes de problèmes thyroïdiens à ne pas négliger:

Causes du goitre

Les facteurs qui affectent directement la formation de goitre doivent être examinés plus en détail. Cela résulte du fait que les dommages d'une glande endocrine, ainsi que leurs raisons, peuvent être les plus différents.

Comme indiqué précédemment, la carence en iode dans le corps est la principale cause de l'apparition d'un goitre toxique endémique. Sa quantité insuffisante s’explique par l’absence du composé représenté dans des territoires spécifiques. C'est la raison qui provoque une diminution du degré d'activité sécrétoire.

En outre, certains des effets négatifs sur son travail sont dus à la mauvaise écologie de l'environnement. Ainsi, les substances d'origine toxique, présentes dans le corps humain de l'extérieur, sont capables de supprimer le fonctionnement du système endocrinien et de ralentir le degré d'activité de la glande thyroïde.

Un goitre endémique peut également se former avec une utilisation relativement faible de produits, dans la liste des composants dont l'iode est inclus. Nous parlons de poisson, de fruits et de lait.

En cas d'apparition de la maladie de Grave, ou d'un goitre toxique d'origine diffuse, la glande endocrine est affectée par des anticorps spécifiques. Ils sont produits par le corps humain et font partie intégrante de la protection immunitaire de leurs propres tissus. Dans ce cas, nous parlons de la structure de la glande thyroïde.

Si nous notons les facteurs les plus importants dans le développement d'un goitre nodulaire, il est nécessaire de distinguer:

Adénome des glandes endocrines,

Tumeurs d'origine oncologique.

Avec de telles lésions, il y a une violation progressive du processus de division cellulaire, ainsi que de leur différenciation. Cela peut être provoqué par un fond radiologique, des substances toxiques d'un point de vue toxique et également être de nature génétique.

Goitre chez les enfants

Séparément, vous devez parler du goitre chez les enfants, car il s'agit du trouble de la carence en iode le plus courant. Dans la plupart des cas, une forme diffuse de la maladie se forme.

Selon les recherches de l’OMS, au cours des 10 dernières années, l’incidence du goitre chez les enfants a augmenté de 6% et représente au moins le quart des maladies endocrinologiques combinées chez les enfants. Ces taux élevés sont associés à une nutrition inadéquate et à un environnement défavorable. Dans 30% des cas, le goitre chez l'enfant a été diagnostiqué après 14 ans et plus.

Les signes caractéristiques du goitre sont associés à un degré de gravité plus élevé. De plus, chez les enfants seulement, la maladie est souvent compliquée par la formation d'un crétinisme endémique spécifique. Cette forme se caractérise par un retard de développement non seulement intellectuel, mais aussi physique, ainsi que par des troubles du système nerveux central.

Test pour déterminer le niveau d'iode dans le corps

Il existe trois tests très précis et faciles à mettre en œuvre pour déterminer le taux d’iode dans le corps:

Test 1. Le premier de ces tests est le suivant: vous devez prendre le standard (3 ou 5% d’iode). Avec elle, vous devez dessiner une grille sur votre propre corps - de préférence le soir, lorsque l’activité physique sera complétée. Une attention particulière doit être portée au bas ventre, ainsi qu’aux hanches. Après le séchage absolu de l'iode devrait aller au lit. Donc, s'il s'avère que la grille est «partie» au moins par moitié, la teneur en iode dans le corps est évidemment insuffisante. Si l'ombre de la grille a duré plus de 12 heures et même plus de 24 heures, cela signifie qu'il y a un surplus d'iode, qui doit également être combattu.

Test 2. Le second test est le suivant: il est nécessaire d’immerger un coton-tige dans une solution d’iode de type alcool. Après cela, appliquez de l'iode contenant une grille sur n'importe quelle zone du corps, en plus de la glande endocrine elle-même. Le lendemain, vous devriez examiner attentivement cet endroit. S'il ne reste aucune trace d'iode, cela signifie que le corps en a besoin, mais si, au contraire, la photo demeure, il ne manque pas.

Test 3. Et enfin, le troisième test, beaucoup plus précis. Pour sa mise en place, avant de se coucher, appliquez trois bandes de solution d'iode sur la peau dans la région de l'avant-bras. Cela devrait être fait systématiquement: d'abord, une ligne fine, puis un peu plus épaisse, puis la plus épaisse. Si le matin on découvrait que la première ligne avait disparu, cela signifiait que tout était normal avec le rapport d'iode.

Si vous ne pouvez pas voir les deux premiers, vous devriez alors porter une attention particulière à l'état de santé. Dans le même cas, s'il ne reste plus une seule bande, il est possible de parler d'une carence évidente en iode. Quels sont les traitements pour la glande endocrine de goitre?

Méthodes de traitement

La reconnaissance en temps opportun des symptômes sera la clé du succès du traitement, ce qui aidera le plus rapidement possible à faire face à la maladie. Donc, quand il y a des signes d'augmentation du goitre, vous devez contacter un endocrinologue. Faire appel à lui est très important, car tout autre spécialiste peut simplement parler de surmenage.

La principale méthode de traitement du goitre doit être considérée comme un traitement hormonal substitutif. À cette fin, divers dérivés actifs de la tyrosine sont utilisés. Cela s'explique par le fait qu'elles sont caractérisées par les paramètres physiologiques de ces hormones produites par la glande endocrine. Il est extrêmement important de choisir non seulement un dosage adéquat du médicament, mais également un dosage ne conduisant pas à des résultats négatifs. Le traitement, l’usage périodique de drogues, doit très souvent se poursuivre jusqu’à la fin de la vie. Il est recommandé de ne pas oublier de contrôler le rapport des hormones.

L'hypofonction de la glande thyroïde peut également être ajustée en raison d'un traitement hormonal. Beaucoup plus compliqué d'hyperfonctionnement. Ainsi, s’il existe un danger réel de formation d’une tumeur de toute origine ou de complications de type cardiovasculaire, il est alors judicieux de recourir à une intervention chirurgicale (elle sera décrite ultérieurement). Cela va changer la situation pour l'hypofonction thyroïdienne. Cela permettra à son tour des ajustements plus faciles et plus accessibles grâce à l'hormonothérapie.

Dans une forme plus grave d’hypofonction de la glande endocrine, une personne peut tomber dans le coma. L'hyperfonctionnement est également caractéristique du fait qu'une crise toxique peut être fatale. À cet égard, il est nécessaire de respecter un régime alimentaire strict et de recevoir le rapport nécessaire d'iode dans le corps. Dans ce cas, l'inconditionnel est la nécessité de consulter un spécialiste et de tester la quantité d'iode dans le corps. Après tout, comme vous le savez, une grande quantité d’iode affecte également la glande thyroïde.

Opération et iode radioactif

L'intervention chirurgicale sur cet organe est extrêmement difficile car la glande endocrine contient un nombre important de vaisseaux sanguins. Cela rend l'opération beaucoup plus problématique. Cependant, dans certains cas, il est indispensable que la chirurgie du goitre soit l’une des méthodes de traitement les plus couramment utilisées.

Ainsi, une anesthésie locale est administrée et les grandes zones nodales ou potentiellement dangereuses sont supprimées. Dans les cas les plus difficiles et les plus négligés, l'un des lobes thyroïdiens peut être retiré. Ceci, à son tour, peut également déclencher une hypo ou une hyperthyroïdie. Cependant, même avec la résection d'un ou de plusieurs nœuds, un rétablissement médical est nécessaire.

Un traitement alternatif pour la glande thyroïde consiste à utiliser de l'iode radioactif. Cette solution est utilisée pour détruire les tissus des glandes endocrines. Trouver le dosage optimal est extrêmement difficile. Pour cela, des groupes d'analyses supplémentaires sont également réalisés. En même temps, dans la première année, l'hypothyroïdie commence à se former chez 25% des personnes. Cependant, l'iode radioactif est un outil unique, qui n'a pas d'analogues à ce jour. Quelles sont les méthodes préventives pour la détection du goitre?

Prévention du goitre

La prévention du goitre peut être réalisée en trois variantes: masse, groupe et individu. La plus efficace est la première méthode, pour sa mise en œuvre dans les produits qu'une personne consomme d'une manière ou d'une autre, ajoute une petite quantité d'iode. Nous parlons de la cuisine habituelle, mais du sel iodé.

Les avantages de cette méthode sont qu’un tel produit est très peu coûteux, mais l’effet de cet effet est évident. Selon l'OMS, à la suite d'une telle prévention, la formation de goitre est réduite de 20% chaque année.D'autres produits sont utilisés pour l'iodation prophylactique de masse, par exemple le pain ou l'eau.

La prévention du goitre selon le type de groupe implique l’utilisation de médicaments contenant de l’iode par des personnes appartenant à la catégorie de risque pour un diagnostic similaire. Ce sont d’abord des enfants et des adolescents qui fréquentent des écoles maternelles et scolaires.

Les moyens physiologiquement les plus proches sont l'iodure de potassium, disponible dans une grande variété de dosages et utilisé selon un algorithme spécifique. Les aliments contenant de l'iode peuvent également être utilisés pour une telle prophylaxie.

Une catégorie distincte de groupe à risque liée à la formation de goitre comprend les femmes qui sont à n'importe quel moment de la grossesse. Ils ont le plus besoin de ce composant - 200 microgrammes par jour. À cet égard, il est nécessaire de mener une prévention individuelle. En outre, même au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé à la future femme d'identifier l'état thyroïdien.

La prévention du goitre sur un type individuel implique également l'utilisation de médicaments contenant de l'iode. La dose requise est déterminée individuellement et en fonction de la catégorie d'âge. Sans une visite préalable d'un endocrinologue, une telle prévention n'est pas souhaitable pour les personnes ayant des antécédents de problèmes de glandes endocrines.

Beaucoup de gens croient que le besoin quotidien en iode sera compensé par un régime alimentaire spécial contenant certains produits. Cependant, ce n'est pas vrai à 100%, car pour compenser le déficit déjà établi, des modifications importantes du régime alimentaire sont nécessaires. Deuxièmement, de tels changements sont assez coûteux. De plus, l'utilisation d'iode doit simplement être strictement dosée. Après tout, toute fluctuation: de l’approvisionnement excessif à la carence pose de gros problèmes avec la glande endocrine et la santé en général.

Ainsi, le goitre des glandes endocrines est l’un des problèmes de santé les plus courants. Cette affection ne peut pratiquement pas être guérie de façon absolue, car elle nécessite une prévention constante et l’utilisation de l’iode. C'est ce qui aidera à maintenir des moyens de subsistance et une santé optimaux.

Éducation: Diplôme RSMU eux. N. I. Pirogov, spécialité "Médecine générale" (2004). Résidence à l'Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou, diplôme en "Endocrinologie" (2006).

Qu'est-ce que le goitre et ses variétés

La triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) ont fondamentalement 3 ou 4 (d’où les chiffres dans le nom) de l’atome d’iode. Avec une carence en cet élément, la glande thyroïde produit moins d'hormones et cela affecte principalement le système nerveux central, une personne se sent faible, fatiguée ou avec un excès d'eux, au contraire, irritabilité.

Tous les organes souffrent de déséquilibre, car le métabolisme est perturbé. La glande thyroïde elle-même souffre et le résultat est la formation de nodules ou l'augmentation de sa taille.

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde en raison de changements pathologiques qui s'y produisent, de la formation de tumeurs ou de ganglions. C'est une maladie qui affecte tous les aspects de la vie.

L'augmentation de la glande thyroïde et la formation de goitre peuvent être attribuables à de nombreuses raisons, et, en fonction de celles-ci, il existe différents types de cette pathologie.

Donc, géographiquement, le goitre peut être:

  • Endémique lorsqu'un grossissement de la thyroïde se produit, ce qui n'est caractéristique que pour une localité spécifique.
  • Sporadique - il s’agit de toutes les autres espèces, peu importe leur emplacement géographique.

L'élargissement de la glande thyroïde est divisé selon la classification de Nikolaev sur le degré:

  1. Premier degré: le fer se ressent à la palpation.
  2. Deuxième degré: vous pouvez voir une glande thyroïde élargie.
  3. Troisième degré: épaississement important du cou.
  4. Quatrième: changer la forme de la colonne cervicale.
  5. Le cinquième degré implique un goitre énorme.

Lorsque vous considérez la structure de la glande thyroïde sécrétez:

Lors de la classification du goitre par emplacement sur le cou, il existe:

  • goitre standard, ne couvrant que les lobes thyroïdiens,
  • trachée en anneau qui sonne,
  • Dystopique, racine excitante de la langue ou lobe thyroïdien supplémentaire.

En outre, un goitre peut être bénin lorsqu'il se développe très lentement et est malin.

Testez la présence d'iode dans le corps. Le soir, vous devez appliquer (avec un coton-tige) une solution alcoolique d'iode à 3 bandes: la plus mince, la plus moyenne et la plus épaisse. Laissez-les sécher puis allez au lit. Si, au bout de 12 heures, une fine bande disparaît - c'est la norme, si deux disparaissent - vous devez prendre un apport prophylactique en iode. Avec la disparition de tous les trois bandes devrait immédiatement aller chez le médecin: votre corps en iode ne suffit pas.

Symptômes de l'élargissement de la thyroïde

Au premier degré du goitre, les symptômes sont lavés et le patient les attribue à un surmenage ou à une légère indisposition. Ces manifestations sont associées à l'hyperthyroïdie, dans laquelle la production d'hormones augmente considérablement, ou à l'hypofonction, lorsque l'organisme manque de T3 et de T4.

Parmi les premiers symptômes sont observés:

  • irritabilité ou, au contraire, léthargie,
  • fatigue constante, vertiges, lourdeur dans la tête,
  • constriction de la respiration, sa difficulté
  • changements de voix, enrouement, enrouement,
  • toux, sécheresse et gorge irritée,
  • suffocation la nuit
  • difficulté à avaler la nourriture.

Astuce! Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez contacter un endocrinologue, car le thérapeute peut les attribuer à d'autres maladies.

Le traitement le plus efficace du stade initial du goitre est reconnu et il est très difficile à détecter. Par conséquent, il est important d’examiner attentivement leur propre santé et celle de leurs proches.

Le filet d'iode appliqué sur la peau est clairement visible après 24 heures - cela signifie qu'il y a un excès d'iode dans le corps. Un appel à un endocrinologue est nécessaire: trop d’iode est aussi nocif que sa carence.

Caractéristiques de la manifestation de la maladie chez les hommes et les femmes

Le goitre chez les femmes est 5 fois plus fréquent que chez les hommes. Les femmes climactériques sont les plus sensibles à cette maladie.

Parmi les symptômes du goitre chez les femmes, on note plus souvent une diminution de la pression, une faiblesse et une fatigue rapide. Le goitre est caractérisé par de fréquentes infections virales des voies respiratoires aiguës, une bronchite, une pneumonie, une sensation de constriction dans la région du cœur, des douleurs à la poitrine.

Au deuxième degré d'augmentation de la glande thyroïde, un essoufflement apparaît, plus tard l'appétit disparaît, une somnolence survient, ainsi que des troubles digestifs et un malaise abdominal. Les femmes se caractérisent par des irrégularités menstruelles, des fausses couches et la stérilité.

Les 4ème et 5ème stades du goitre se caractérisent par des symptômes tels que la prise de poids et les troubles de la mémoire.

Conseil La prophylaxie individuelle avec des préparations contenant de l'iode n'est réalisée qu'après consultation d'un endocrinologue.

Chez les hommes, le désir sexuel diminue jusqu'à la complète impuissance.

D'autres symptômes caractéristiques de l'élargissement de la thyroïde se manifestent aussi bien chez l'homme que chez la femme.

La présence de goitres 3 degrés affecte négativement la capacité de devenir enceinte. Dans ce cas, c'est impossible.

Grossesse et carence en iode

Parmi tous les groupes de population, les femmes enceintes ont le plus besoin d'iode. Ils ont besoin de 200 mg par jour. Une carence en T4 due à un régime pauvre en iode au cours du premier trimestre de la grossesse peut entraîner le développement de malformations congénitales du fœtus.

Suivi médical du fonctionnement de la glande thyroïde, la production d'hormones pendant cette période est très stricte. Il est nécessaire que la femme enceinte reçoive la bonne quantité d'iode avec de la nourriture ou avec un traitement supplémentaire.

Quelle est la carence dangereuse en iode pour les enfants

L’apparition de goitre endémique chez les enfants, et elle représente aujourd’hui environ 25% de toutes les maladies infantiles du système endocrinien, entraîne le développement d’un crétinisme endémique. Pour les adultes, cela n’est pas caractéristique, et chez les enfants, le goitre est accompagné d’un retard de croissance et d’un développement physique et intellectuel.

La forme la plus commune de goitre chez les enfants est le goitre diffus.

Pourquoi le goitre apparaît-il?

Les scientifiques pensent que la cause principale de la formation de goitre est le manque d’iode dans le corps. La carence de cet élément se produit quand une petite quantité de produits contenant de l'iode dans le régime alimentaire. Dans de nombreuses régions géographiques du sol en iode ne suffit pas, par conséquent, il est petit dans l’eau.

L'intoxication par les métaux lourds (goitre diffus) est une autre raison de la formation de goitre, ainsi que de nombreux autres facteurs de mauvaise écologie.

Parmi les causes de la formation de goitre nodulaire, on trouve:

  • prédisposition génétique
  • tumeurs hypophysaires,
  • adénome thyroïdien,
  • tumeurs oncologiques.

Traitement de goitre

Le traitement du goitre thyroïdien comporte plusieurs options:

  • Avec une augmentation insignifiante de la glande thyroïde, lorsque la production d'hormones est légèrement réduite, un traitement hormonal substitutif est administré. Cette thérapie est utilisée à vie après une intervention chirurgicale pour enlever le lobe de la glande thyroïde, ou après une thérapie à l'iode radioactif. En fait, le traitement aux hormones est le traitement principal du goitre de la thyroïde.
  • Le goitre nodulaire est traité chirurgicalement. Il peut y avoir une résection des noeuds ou un lobe endommagé. Si un lobe est endommagé par un goitre diffus, il est également retiré. C'est une opération complexe, car il y a beaucoup de vaisseaux sanguins dans la région de la glande thyroïde.

Si la résection de la tumeur est impossible, un traitement à l'iode radioactif est effectué. Aujourd'hui, il s'agit d'une procédure unique, il n'y a pas de substitut. Dans de nombreux cas, il entraîne une hypofonction de la glande et nécessite ensuite une correction constante du niveau hormonal à l'aide de médicaments.

Les hormones produites par la glande thyroïde sont impliquées dans les processus biochimiques les plus importants du corps. Sans eux, la mise en œuvre du métabolisme, le fonctionnement du système nerveux. Une perturbation de la glande thyroïde entraîne l'apparition d'une maladie cardiaque et d'autres organes. Les conséquences d'une perturbation hormonale sont la dégradation du système reproducteur, l'apparition d'un cancer. L'une des manifestations typiques de l'échec fonctionnel est une augmentation du volume de l'organe et l'apparition d'un goitre.

Il existe des goitres endémiques et sporadiques.

Endémique

Caractéristique des zones géographiques dans lesquelles il y a une pénurie d'iode dans l'eau et dans les aliments. Les causes de la maladie peuvent être:

  • contamination des masses d'eau naturelles avec des substances qui empêchent l'absorption d'iode dans le corps (composés de nitrates, de chrome et de calcium),
  • manque d'eau et de nourriture en zinc, cuivre, sélénium et autres éléments contribuant à l'absorption de l'iode et à la formation d'hormones thyroïdiennes,
  • mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques et conditions sociales défavorables à l'origine de maladies infectieuses,
  • la prédominance traditionnelle dans les aliments d'aliments à forte teneur en substances strumogènes bloquant l'absorption d'iode par la glande thyroïde, ainsi que d'une carence dans le régime alimentaire d'aliments contenant de l'iode (poisson, fruits),
  • dysfonctionnement congénital de la thyroïde.

Sporadique

Se produit chez les personnes vivant dans des zones où un déséquilibre naturel en iode n'est pas observé. Les causes de l'apparition de maladies peuvent être l'écologie défavorable, l'abus de médicaments hormonaux et de certains autres médicaments, la prédisposition génétique aux maladies de la glande thyroïde.

Le goitre peut être déclenché par un stress émotionnel ou une surcharge physique.En outre, le goitre sporadique de la thyroïde se forme lors du développement de maladies associées à la violation de la structure de ses tissus (adénomes, tumeurs, tuberculose). Les anomalies thyroïdiennes auto-immunes peuvent être causées par un trouble congénital du système immunitaire, ainsi que par une infection.

Le goitre est présent chez les enfants et les adultes des deux sexes. Chez les femmes, cette pathologie est beaucoup plus courante que chez les hommes, en raison du fait que les hormones sont instables. La proportion d'hormones qu'ils changent à plusieurs reprises au cours du mois. Des sauts brusques dans le niveau de diverses hormones se produisent à l'âge adulte, pendant la grossesse, après l'accouchement, avec le début de la ménopause.

Si une carence en iode était constatée chez la mère pendant la grossesse, l’enfant pourrait développer un goitre congénital et un déficit en hormones thyroïdiennes T3 et T4 se formerait dans le corps.

Note: Chez les enfants, il existe une pathologie telle que l'atrophie ou une diminution de la glande thyroïde. Dans le même temps, le niveau d'hormones thyroïdiennes est extrêmement faible, ce qui entraîne l'apparition d'une démence (crétinisme).

Une autre raison de la formation de goitre congénital peut être l'apparition d'un kyste dermoïde sur le cou (au cours de la période de formation des organes, une cavité est formée contenant des particules de tissus germinaux: tissus adipeux, osseux et pileux).

Degrés de développement du goitre

La gravité des symptômes distingue les degrés de pathologie suivants:

  • augmentation du goitre inaperçu,
  • les manifestations externes sont absentes, mais on constate une augmentation du volume de la glande à la palpation,
  • Le goitre est visible à l'œil nu, il est également détecté au toucher.

Variétés de goitre

Il existe plusieurs types de pathologies: goitre diffus (avec une prolifération uniforme du tissu thyroïdien), nodulaire (avec formation de ganglions individuels) et mixte.

Avec le développement du goitre nodulaire, l'épaississement du cou peut être asymétrique s'il n'est formé que sur le lobe droit ou gauche de la glande thyroïde. Mais une défaite à double sens est également possible.

Les follicules envahis de la glande thyroïde peuvent avoir une structure dense. Mais dans la plupart des cas, ils sont remplis d'un liquide visqueux - un colloïde (il se forme un "colloïde" diffus, nodulaire ou mixte). Ce type de pathologie est le plus anodin, car il ne provoque pas de dégénérescence maligne des cellules.

Par lieu sont distingués:

  • goitre normal,
  • partiellement sur le sternum
  • situé sous la forme d'un anneau.

Situé dans la région de la racine de la langue et le lobe supplémentaire du goitre thyroïdien est appelé dystopique.

Symptômes de divers types de pathologie

Les symptômes du goitre apparaissent lorsque sa taille augmente, lorsqu'il commence à exercer une pression sur les tissus voisins. Les troubles métaboliques entraînent une rétention hydrique dans les tissus et la survenue d'un œdème dans le cou et le sternum. Augmentation possible de la température corporelle. En même temps, il y a des difficultés à respirer, à avaler, à tourner la tête, une toux sèche apparaît, la voix devient rauque. Pincer les vaisseaux sanguins conduit à des vertiges.

Les conditions pathologiques du corps, conduisant à la formation de goitre thyroïdien, sont divisées en les types suivants: hypothyroïdie, hyperthyroïdie et euthyroïdie.

L'hypothyroïdie

Ceci est une condition qui se produit en raison d'une production insuffisamment active d'hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, les processus métaboliques du corps ralentissent. En conséquence, une personne devient obèse, bouffie, il y a inhibition mentale et physique.

Il existe également des symptômes tels que faiblesse, fatigue chronique, somnolence, désir constant de s'échauffer. Peau sèche observée, perte de cheveux.

L'apathie, l'hypotension artérielle, le pouls lent, l'arythmie et l'insuffisance cardiaque sont des symptômes caractéristiques. Il peut y avoir des évanouissements. Chez les femmes, la production d'hormones sexuelles est réduite, une aménorrhée survient.

La thyroïdite de Hashimoto est un exemple de cette pathologie.La maladie a une nature auto-immune. Les cellules censées produire des hormones sont détruites par leur propre système immunitaire.

L'hyperthyroïdie

L'augmentation de la production d'hormones, l'accélération anormale du métabolisme entraînent une perte de poids spectaculaire et un épuisement du système nerveux. Une maladie similaire survient dans des maladies auto-immunes telles que le «goitre toxique» (maladie de Basedow), le «goitre fibroplastique de Riedel», ainsi que dans les tumeurs bénignes (adénomes thyroïdiens). Dans l'hyperthyroïdie, on observe une augmentation de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque, de l'irritabilité et de l'agitation. Un signe caractéristique est la poignée de main. Les patients se plaignent d'une augmentation de la miction. Les femmes ont des bouffées de chaleur (bouffées de chaleur, alternant frissons et transpiration).

Maladie de Basedow - une bosse serrée se forme dans le cou. Les globes oculaires deviennent convexes en augmentant leur taille. Le clignotement est extrêmement rare. La cécité due à une lésion du nerf optique est possible.

Le goitre fibroplastique de Riedel. La destruction des cellules par les lymphocytes conduit à la prolifération du tissu conjonctif de la glande thyroïde et à la formation d'un goitre fibreux très dense situé asymétriquement (appelé "fer").

Adénome. La croissance pathologique des tissus se produit dans une zone limitée, à cause de laquelle un sceau unilatéral apparaît sur le cou.

La croissance du tissu thyroïdien n'affecte pas la production d'hormones, mais son augmentation conduit à la formation de nœuds. Il s’agit d’une maladie à la limite, pouvant entraîner une diminution ou une augmentation ultérieure du taux d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes typiques sont la formation d'excroissances sur le cou, la prise de poids incontrôlée, l'irritabilité, le changement de voix, la sensation de bosse dans la gorge.

Traitement de la toxicomanie

Au stade initial de la formation de goitre, les préparations d'iodomarine et d'iodure de potassium aident à éliminer les carences en iode.

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps, la thérapie avec les médicaments thyréostatiques est supprimée, ce qui inhibe la production d'hormones thyroïdiennes. Timazol, propylthiouracile sont utilisés.

Avec une pénurie d'hormones, la L-thyroxine et l'eutirox, qui sont des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, sont prescrits. La dose de médicaments est sélectionnée individuellement et est constamment ajustée en fonction des résultats des tests sanguins de recherche des hormones (T3 et T4). Ces médicaments sont pris pendant des années et parfois toute la vie.

Traitements radicaux

L'un d'eux est la destruction des tissus des glandes à l'aide d'iode radioactif. De cette manière, la production d'hormones est réduite et l'hyperthyroïdie est éliminée. La méthode est utilisée dans le traitement de la thyrotoxicose, du goitre toxique diffus et du cancer.

La deuxième méthode est l'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité de la thyroïde. Après la chirurgie, des médicaments à vie sont nécessaires pour maintenir le niveau d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le taux de calcium dans le corps.

Goitre pendant la grossesse

Le goitre de la glande thyroïde chez la femme pendant la grossesse entraîne l'apparition de complications graves de son évolution, qui affectent le développement du fœtus et le processus d'accouchement.

Le manque d'iode perturbe la formation du placenta, qui fournit à l'organisme de l'oxygène et des nutriments. L'enfant peut avoir le nanisme, la surdité, un retard mental. Il peut être né mort.

Les conséquences pour la future mère peuvent être l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'apparition d'un œdème, la prématurité due au décollement du placenta, l'apparition de saignements utérins pendant et après l'accouchement.

Lorsque le goitre légère correction possible des niveaux d'hormones avec des médicaments. Dans les cas plus complexes, l'ablation chirurgicale du goitre est parfois effectuée à la 14e semaine de grossesse.En cas de survenue d'une forme modérée ou grave de la maladie, il est recommandé d'interrompre la grossesse car le traitement avec des hormones thyroïdiennes élevées est extrêmement nocif pour le développement du fœtus.

Vidéo: Comment la thyroïde affecte le système de reproduction féminin

Des modifications pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde peuvent déclencher une modification des niveaux hormonaux. Le goitre diffus de grade 1 est l’une de ces conditions. Si la maladie est détectée à un stade précoce, le traitement sera plus efficace, car les fonctions de la glande thyroïde ne sont pas encore perturbées. La classification de cette maladie, les causes et les méthodes de traitement sont décrites en détail dans les informations ci-dessous.

L'hypertrophie de la glande thyroïde s'appelle le terme commun - goitre. Selon les raisons qui activent son augmentation, on peut parler des risques pour le patient. Malgré la prévalence de telles maladies, et en fait dans l'endocrinologie du goitre de la glande thyroïde qui prend la "honorable" deuxième place après le diabète, la nature de l'origine est presque inconnue.

Caractéristiques de la maladie:

  • Les femmes sont plus susceptibles de tomber malade. En moyenne, il y a près de huit fois plus de femmes que d'hommes.
  • L'apparition du goitre est attribuée aux maladies auto-immunes.
  • Le groupe d'âge du risque est de 30 à 50 ans. Le diagnostic chez les enfants et les personnes âgées est beaucoup moins courant.
  • Provoquer une maladie peut entraîner un apport insuffisant d'iode dans le corps, ainsi que son excès.
  • Il existe une prédisposition génétique à l'apparition d'anomalies thyroïdiennes.
  • Un goitre acquis peut survenir avec un traitement inapproprié et des médicaments hormonaux.
  • De plus en plus, les troubles du système endocrinien sont dus à une défaillance d'organe congénitale.

Malgré cette prévalence généralisée, le traitement de la maladie thyroïdienne n’est pas grave. Les fonctions de tous les organes internes sont altérées et apparaissent progressivement au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

Comment le goitre affecte les fonctions des systèmes:

  1. Troubles endocriniens Diminution ou prise de poids importante, échec du cycle menstruel chez la femme. Les hommes peuvent avoir des problèmes de libido et de puissance diminués.
  2. Manifestations somatiques nerveuses. Syndrome de fatigue chronique, diminution des performances et problèmes de sommeil - tout cela suggère des problèmes possibles de la glande thyroïde. Aux derniers stades du goitre, on peut observer un tremblement des extrémités, de l’anxiété et des troubles du système nerveux central.
  3. Problèmes de rythme cardiaque. Ces problèmes commencent par une tachycardie irrégulière, évoluant progressivement en insuffisance cardiaque.
  4. Troubles ophtalmiques. Un œdème péri-orbitaire se développe, entraînant un "gonflement" du globe oculaire (l'un des signes caractéristiques des stades avancés), ainsi qu'une fermeture incomplète des paupières.
  5. Système respiratoire. À mesure que la glande thyroïde grossit, des difficultés respiratoires peuvent survenir, un essoufflement et une douleur à la déglutition apparaissent.

Le goitre est un nom commun pour diverses affections douloureuses dans lesquelles la glande thyroïde est anormalement dilatée, ce qui est souvent bien marqué et cause des inconvénients esthétiques considérables pour un malade. La pathologie est souvent associée à une carence ou à un excès d’iode.

Les femmes y sont plus susceptibles, ce qui est souvent associé à des changements hormonaux liés à l'âge (les hommes tombent malades cinq fois moins souvent). Lorsque le goitre dans le corps, les nœuds sont formés à partir de tissu fibreux, dans de rares cas, ils peuvent être malins.

- dans le monde, il est enregistré plus souvent que d'autres pathologies de la glande thyroïde, qui est provoquée par une carence en micro-éléments nécessaires à l'activité synthétique, l'organe augmente, essayant de capter autant d'iode que possible dans le sang. Dans les pays où tout le sel utilisé est iodé, il est caractéristique de diagnostiquer les pathologies auto-immunes qui en sont la cause. Les principaux facteurs d'élargissement de la thyroïde sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Tableau 1. Pourquoi le goitre est formé:

Nom Raisons Signes caractéristiques de pathologie
, processus inflammatoires et tumeurs cancéreuses.Troubles du sommeil, arythmies, accélération du pouls, hypertension artérielle, fatigue, faiblesse, perturbation du fond émotionnel habituel, irritabilité, transpiration accrue, perte de poids (sans réduction de l'apport alimentaire), yeux yeux, tremblements des mains.
Pathologies génétiques (crétinisme et autres), excès de produits strumogéniques (par exemple, le chou ralentit l'absorption de l'iode), effet iatrogène de certains médicaments.Problèmes dermatologiques (peau sèche et ses dérivés, ongles et cheveux cassants, amincissement des sourcils), perte d’appétit, perte simultanée de poids, fatigue, somnolence, diminution de l’activité mentale, échec des règles chez la femme.

Faites attention. En cas d’hypothyroïdie des symptômes ci-dessus, il n’ya généralement que quelques signes très prononcés (habituellement 2 ou 3 signes caractéristiques).

La glande thyroïde, en présence des causes indiquées dans le tableau 1, commence à augmenter de taille, des zones ayant une activité synthétique diverse sont formées dans son tissu fonctionnel, ce qui conduit à la formation de nœuds.

Manifestations cliniques

Au début de la formation de la pathogénie ne se manifeste nullement. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la glande thyroïde commence à se développer et à se gonfler, avec une saillie caractéristique visible dans la région du cou autour du cou.

Le goitre commence à comprimer l'œsophage, la trachée, les cordons nerveux, ce qui provoque l'apparition de signes spécifiques:

  • étouffement, essoufflement,
  • changement dans la reproduction de la voix, enrouement et enrouement,
  • une toux qui n'est pas associée au rhume,
  • difficulté à avaler
  • maux de tête, étourdissements, lourdeur à la tête, associés à une hypoxie due à l'affaiblissement du flux sanguin vers le cerveau et au remplissage incomplet des poumons avec de l'air inhalé.

Faites attention. Si on voit que la saillie est formée de manière uniforme, alors c'est probablement un goitre diffus. Avec les formes nodales d'une part, la déformation sera plus grande.

Si le goitre est causé par une activité synthétique insuffisante de la glande thyroïde, le développement de maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, telles que la bronchite ou la pneumonie, n'est pas exclu. Les représentants du sexe faible ont une diminution de la pression artérielle, une sensation de crudité ou de pression dans la région du cœur, un retard des règles, et le risque de fausse couche ou d'incapacité de devenir enceinte augmente. Chez les hommes, la libido et la puissance diminuent et des problèmes d’érection peuvent survenir.

Considérons séparément les symptômes de chaque type de goitre:

  1. Symptômes de goitre toxique de la glande thyroïde qui est associé de manière diffuse à un niveau excessif d'hormones thyroïdiennes dans le sang, qui se traduit par un ophtalmatome endocrinien, une tachycardie, une augmentation de la pression artérielle, des palpitations dans la gorge ou la poitrine, une augmentation du rythme cardiaque, des arythmies. En outre, avec DTZ, il y a une perte de poids brutale, une augmentation de l'appétit, une faiblesse, une fonte musculaire, une sensation de chaleur constante. Les symptômes du goitre thyrotoxique apparaissent également sur le visage - apparence d'apparence irritée ou effrayée, paupières enflées, conjonctivite, diminution de l'acuité visuelle, douleur dans les yeux. La peau est chaude et humide, les cheveux sont cassants et tombent fortement.

En outre, on observe un goitre toxique diffus, de l'anxiété et de l'irritabilité, des irritations, des sautes d'humeur, une accélération des processus de pensée, une dépression et une insomnie. Avec une évolution plus sévère de la maladie, des tremblements se produisent, la parole et l'écriture se détériorent, les réflexes tendineux augmentent. Avec une quantité excessive de thyroxine, le calcium et le phosphore sont éliminés par lavage des os, ce qui entraîne la destruction du tissu osseux et l’ostéopénie, ainsi que des douleurs dans les os et des déformations des doigts, semblables à des «pilons».

La fonction du tractus gastro-intestinal subit des douleurs abdominales, des diarrhées, des nausées et des vomissements, une dégénérescence graisseuse du foie.Du côté du système reproducteur chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé, une mastopathie fibrokystique se développe, la fertilité diminue, une dysfonction érectile et une gynécomastie sont observées chez les hommes.

  1. Goitre endémique - les symptômes ne sont pas associés à une activité hormonale, car avec un goitre endémique (diffus non toxique), la fonction de la glande thyroïde ne change pas. La maladie se manifeste par une faiblesse, des maux de tête et une gêne thoracique. Au fur et à mesure que le goitre grandit, il se produit une sensation de pincement autour du cou, une respiration et une déglutition difficiles, un essoufflement, une toux réflexe et un mal de gorge.
  2. Goitre Hashimoto - Les symptômes peuvent ne pas apparaître avant longtemps. Cette pathologie auto-immune conduit finalement au développement de l’hypothyroïdie. Par conséquent, les symptômes dépendent non seulement de la thyroïde élargie, mais également de sa fonction réduite. Lorsque la maladie progresse, une faiblesse apparaît, elle augmente et modifie la forme de la glande thyroïde. Il y a une sensation d'inconfort dans la région du cou, due à la compression des vaisseaux sanguins et des organes adjacents, un essoufflement est présent, une légère toux, une sensation de nodule dans la gorge, la déglutition est perturbée. En outre, il y a une diminution de la mémoire, une détérioration de l'état de la peau, les cheveux deviennent plus ternes et cassants, ils tombent abondamment. L'inclinaison sexuelle diminue, la puissance est perturbée chez les hommes, il y a des dysfonctionnements de la fonction menstruelle chez les femmes. En outre, gonflement marqué du visage, en particulier des paupières, des joues et de la bouche. En raison du métabolisme perturbé, un gain de poids important se produit, des frissons sont constamment ressentis, la tendance à la constipation augmente.
  3. Goitre colloïde - aucun symptôme n'apparaît pendant une période assez longue, surtout si les nodules avec un colloïde sont petits. Avec le développement ultérieur de la maladie, il y a une pression dans la région du cou, il devient difficile à avaler, un mal de gorge apparaît, la respiration est perturbée et la voix change. Si le goitre serre les vaisseaux sanguins ou les nerfs, il y a douleur à la tête et vertiges. S'il y a beaucoup de nœuds et que leur taille est supérieure à 1 cm, les contours du cou sont déformés et le patient peut sentir les nœuds de ses propres mains.
  4. Symptômes de goitre mixte ils se manifestent par un changement de voix, un asthme, une difficulté à avaler, une sensation de nodule dans la gorge et des douleurs, une sensation de lourdeur à la tête. En plus de ces symptômes, d'autres peuvent être présents, selon que la fonction thyroïdienne est augmentée ou diminuée.
  5. Symptômes du goitre nodulaire de la glande thyroïde non toxiques à la fois à un seul noeud et à plusieurs noeuds consistent principalement en des manifestations, ce qui provoque une augmentation en raison des nœuds de fer. Le goitre nodulaire non toxique extrêmement rare est accompagné de légers symptômes d'hypothyroïdie. Il y a difficulté à respirer et à avaler, sensation de coma dans la gorge, mal de gorge et changement de voix. Les frissons augmentent, une personne ralentit et devient plus inhibée, le cycle menstruel chez la femme est perturbé et la libido chez l'homme diminue. La peau devient plus sèche, la température corporelle diminue, on observe un léger gonflement.
  6. Goitre toxique à nœud unique ou à nœuds multiples - Les symptômes sont presque identiques. La seule différence est le nombre de nodules dans la glande thyroïde. Le plus souvent, si un goitre toxique apparaît, les symptômes peuvent ne pas apparaître avant longtemps. Avec une augmentation des nœuds, les contours du cou sont déformés, il devient difficile de respirer et d'avaler les aliments. En outre, l'irritabilité augmente, les caprices et l'apathie apparaissent. Poids nettement réduit, accélération de la fréquence cardiaque, arythmie apparaît. La condition des cheveux et des ongles s'aggrave également, la peau devient humide et chaude. C'est important! Si un goitre multinodulaire de la glande thyroïde se produit, les symptômes de l'ophtalmopathie endocrinienne sont absents.

Avec le goitre toxique nodulaire, la transpiration augmente, le sommeil est perturbé, l’appétit augmente, et des tremblements des membres peuvent également être observés.

Raisons de l'éducation

Les facteurs qui affectent négativement l'activité de la glande thyroïde peuvent être très divers.

Les principaux sont les suivants:

  • carence naturelle en iode,
  • facteurs environnementaux défavorables de l'environnement,
  • perturbations du système endocrinien
  • processus auto-immunes
  • intoxication par la toxine
  • exposition aux radiations.

C'est important. Les principales raisons de la formation de goitre nodulaire sont les adénomes et le cancer de la thyroïde, lorsque les cellules se divisent de manière intensive, ce qui constitue un risque pour la santé. Dans ce cas, les pathologies cancéreuses sont traitées efficacement (en particulier aux stades précoces), aussi ne tardez pas au diagnostic, dont le prix n’est pas élevé.

Cette maladie a une nature auto-immune et est causée par des défauts du système immunitaire.

Les facteurs prédisposant à l'apparition de DTZ peuvent être:

  • histoire héréditaire chargée,
  • irradiation du cou et / ou de la tête,
  • maladies infectieuses et inflammatoires,
  • pathologies endocriniennes,
  • situations stressantes fréquentes
  • blessures et maladies du cerveau.

Goitre colloïde

Un goitre colloïdal se produit si le flux de colloïde sortant des follicules de la glande thyroïde est perturbé.

Les facteurs pouvant contribuer au développement du goitre colloïdal comprennent:

  • apport insuffisant d'iode dans le corps,
  • plus de 40 ans
  • hérédité chargée
  • exposition aux radiations
  • effets toxiques de diverses substances
  • fort traumatisme psychologique et stress
  • hypothermie fréquente et maladies infectieuses.

Goitre mixte

Le goitre mixte est une maladie dans laquelle la glande thyroïde augmente de taille égale, mais avec la formation de nœuds.

Goitre mixte apparaît en raison de:

  • prédisposition génétique
  • mauvaises conditions environnementales
  • vivant dans les régions d'endémie du pays
  • la présence d'infections chroniques
  • processus auto-immuns dans le corps,
  • apport insuffisant de vitamines et de minéraux dans les aliments.

Goitre toxique nodulaire

Avec un goitre toxique nodulaire dans le mécanisme récepteur des structures cellulaires des noeuds, la sensibilité à la TSH diminue fortement.

Les facteurs prédisposant à cette pathologie peuvent être:

  • carence en iode dans le corps,
  • carences en minéraux et en vitamines
  • exposition aux radiations,
  • intoxication par diverses substances
  • fumer
  • exposition fréquente au stress.

Intervention chirurgicale

La probabilité d'une intervention chirurgicale n'est pas exclue. Les traces de l'opération, à condition d'utiliser les technologies modernes, sont à peine perceptibles et le prix des services est relativement bas. La procédure est largement utilisée dans la pratique médicale.

Les indications pour sa conduite peuvent être les circonstances suivantes:

  • détection de tumeur maligne dans la structure des tissus thyroïdiens,
  • la présence de gros nœuds ou de kystes,
  • une augmentation intense de la tumeur pendant une courte période,
  • inconfort et pression sur les tissus adjacents,
  • aspects esthétiques du problème.

L'opération est réalisée par une petite incision dans le cou ou par l'ouverture de la zone de la trachée en cas d'inaccessibilité de l'organe.

Il existe plusieurs options pour une manipulation ultérieure:

  • suppression des nœuds - une partie modifiée de l'organe est coupée,
  • résection partielle - élimination d'un lobe de la thyroïde en maintenant la seconde moitié et l'isthme,
  • thyroïdectomie - élimination complète de la thyroïde et des glandes parathyroïdes, nécessaire lors de la détection de processus malins dans les tissus.

Dans le goitre kystique, une solution plus simple au problème est possible - par ponction, un colloïde est pompé hors du kyste, sans manipulations invasives étendues.

Conséquences et risques

Étant donné que la pathologie est essentiellement bénigne, elle ne présente aucun risque important pour la vie du patient. Cependant, le problème ne peut être ignoré car la prolifération de tissus altérés se poursuivra.Un tel phénomène engendre non seulement des problèmes d’esthétique, ce qui est important pour les femmes, mais peut également être nocif pour la santé.

L'augmentation du goitre se produit en plusieurs étapes qui, en médecine, sont divisées en degrés de 0 à 5. Les dernières étapes sont caractérisées par une augmentation significative de la glande thyroïde.

À ce stade, le corps exerce une pression importante sur les tissus adjacents: vaisseaux, terminaisons nerveuses, œsophage et trachée, cordes vocales. Il en résulte un inconfort, la voix change, il devient difficile à avaler et les crises d'asthme deviennent plus fréquentes.

De plus, il est nécessaire de normaliser le fonctionnement du corps et de rétablir l'équilibre des hormones. Dans de rares cas, il est possible qu'une tumeur bénigne dégénère en cancer.

Prévention de masse

Il consiste à informer la population de la probabilité de développer une pathologie, des mesures de prévention et des signes caractéristiques. Il est considéré comme le plus efficace d'ajouter des doses microscopiques d'iodure de potassium aux produits de consommation de masse, par exemple, au sel (l'emballage typique est présenté sur la photo), au pain et aux eaux minérales. L'avantage de cette approche est que le coût est faible, ce qui (selon l'OMS) réduit l'incidence globale de 20%.

Groupe de prévention du goitre

Dans ce cas, on montre aux personnes à risque qu’elles utilisent des médicaments contenant de l’iodure de potassium. En règle générale, cette pratique est courante dans les établissements d’enseignement. Recommander l'utilisation de médicaments similaires aux enfants, aux adolescents et aux femmes (femmes enceintes, femmes ménopausées et après la ménopause). Enfin, il est important de confirmer l’identification du statut thyroïdien.

Prévention individuelle du goitre

Le traitement est sélectionné par l'endocrinologue pour chaque patient en fonction des indications et des besoins.

En règle générale, ce sont des personnes:

  • qui sont aux premiers stades de la maladie,
  • avec un risque important de leur apparition,
  • ont reçu une thérapie de conseil.

Le goitre thyroïdien est une pathologie fréquente dans la pratique endocrinologique. Il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter. En finir avec cette tâche est une tâche assez problématique, il est donc difficile de surestimer l’importance de la prévention.

Il faut comprendre qu'il n'est pas toujours possible d'ajuster la quantité d'iode à l'aide de la nutrition. Compenser une carence en micronutriments pathologique (lors du diagnostic) uniquement à l'aide d'un régime alimentaire est coûteux et pas toujours possible, car il est donc difficile de respecter les dosages nécessaires. Il est préférable de prendre des médicaments et de passer régulièrement des examens médicaux avec votre médecin.

Plan d'examen du goitre endémique

Bonjour Il y a six mois, on m'a examiné pour des problèmes de thyroïde (il y avait des plaintes), j'ai fait une échographie et j'ai fait don de sang pour des hormones. Selon les résultats, l'endocrinologue m'a diagnostiqué un goitre endémique, a déclaré Jodomarin pendant 1-2 mois à boire, puis est revenu pour un autre examen. Ensuite, je n'ai pas eu de rendez-vous. Maintenant je me sens bien, pas de plaintes. Je continue à prendre des préparations à base d’iode - c’est ce que je comprends, c’est le traitement standard contre le goitre: quels tests me passer maintenant, pour s’assurer que la thyroïde va bien.

Bonjour Malheureusement, vous n'avez pas précisé les résultats exacts de l'enquête initiale. Néanmoins, pour contrôler le statut endocrinien, je vous conseillerais de refaire les tests de TSH et de T4 St., ainsi que de subir une échographie de la glande thyroïde.

Analyses chez DTZ

Depuis plusieurs mois, j'ai remarqué que le personnage n'avait pas changé pour le mieux: tout m'énerve, parfois il y a de véritables éclats de rage. Souvent, je ne peux pas m'endormir en parcourant les pensées de l'événement pour la journée. Je suis aussi devenue très maigre, mon visage était affûté, mes mains tremblaient. Que pourrait-il être? La femme dit que cela est dû à la thyroïde. Comment puis-je vérifier?

Bonjour Sur la base de vos plaintes, vous pouvez supposer que vous avez un goitre toxique diffus: les tests de cette pathologie doivent inclure la détermination du taux de TSH, de T4 libre et d'anticorps anti-rTTG.

- un groupe de maladies de la glande thyroïde, apparaissant avec le développement de nodules volumineux d’origine et de morphologie différentes. Un goitre nodulaire peut être accompagné d'un défaut cosmétique visible dans le cou, d'une sensation de compression du cou et de symptômes de thyréotoxicose.Le diagnostic du goitre nodulaire est basé sur la palpation, l'échographie de la thyroïde, des indicateurs d'hormone thyroïdienne, une biopsie par ponction à l'aiguille fine, une scintigraphie, une radiographie de l'œsophage, un scanner ou une IRM. Le traitement du goitre nodulaire peut inclure un traitement suppressif avec des médicaments à base d'hormones thyroïdiennes, un traitement à l'iode radioactif, une hémithyroïdectomie ou une thyroïdectomie.

Symptômes du goitre nodulaire

Dans la plupart des cas, le goitre nodulaire ne présente aucune manifestation clinique. Les gros nodules se présentent comme un défaut cosmétique visible dans le cou - un épaississement notable de la surface antérieure. Dans un goitre nodulaire, l'élargissement de la glande thyroïde se produit principalement de manière asymétrique.

À mesure que les nœuds se développent, ils commencent à comprimer les organes adjacents (œsophage, trachée, nerfs et vaisseaux sanguins), ce qui s'accompagne de l'apparition de symptômes mécaniques du goitre nodulaire. La compression du larynx et de la trachée se manifeste par la sensation d'une «boule» dans la gorge, un enrouement constant de la voix, des difficultés respiratoires croissantes, une toux sèche prolongée et des accès de dyspnée.

La compression de l'œsophage entraîne une difficulté à avaler. Les signes de compression des vaisseaux sanguins peuvent être des vertiges, un bruit dans la tête, le développement du syndrome de la veine cave supérieure. Une douleur dans la zone du site peut être associée à une augmentation rapide de sa taille, à des processus inflammatoires ou à une hémorragie.

Habituellement, dans le cas d'un goitre nodulaire, la fonction de la glande thyroïde n'est pas perturbée, cependant, des déviations vers l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie peuvent survenir. Avec l'hypofonction de la glande thyroïde, on observe une tendance à la bronchite, à la pneumonie, au SRAS, à la douleur au coeur, à l'hypotension, à la somnolence, à la dépression, aux troubles gastro-intestinaux (nausée, perte d'appétit, flatulence). Caractérisé par une peau sèche, une perte de cheveux, une diminution de la température corporelle. Dans le contexte de l'hypothyroïdie chez les enfants, on peut observer une croissance et un développement mental, chez les femmes - troubles menstruels, avortements spontanés, stérilité, chez les hommes - diminution de la libido et de la puissance.

Les symptômes de la thyrotoxicose avec goitre nodulaire sont les suivants: état subfébrile prolongé, mains tremblantes, insomnie, irritabilité, sensation de faim constante, perte de poids, tachycardie, exophtalmie, etc.

Traitement du goitre nodulaire

Le traitement du goitre nodulaire est abordé différemment. On pense que le traitement spécial du goitre prolifératif colloïdal nodulaire n'est pas nécessaire. Si le goitre nodulaire ne viole pas la fonction de la glande thyroïde, est de petite taille, ne présente pas de risque de compression ni de problème esthétique, le patient est alors soumis à une surveillance active de la part d'un endocrinologue. Une tactique plus active apparaît si le goitre nodulaire détecte une tendance à progresser rapidement. Le traitement peut inclure les composants suivants:

  • Traitement médicamenteux. Lorsque goitre nodulaire peut être appliqué un traitement suppressif avec des hormones thyroïdiennes, un traitement avec de l'iode radioactif, un traitement chirurgical. Le traitement suppressif aux hormones thyroïdiennes (L-T4) vise à supprimer la sécrétion de TSH, ce qui peut entraîner une diminution de la taille des nodules et du volume de la glande thyroïde dans le goitre diffus

Pronostic et prévention

En cas de goitre euthyroïdien colloïdal nodulaire, le pronostic est favorable: le risque de développer un syndrome de compression et de transformation maligne est très faible. Avec l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, le pronostic est déterminé par l'adéquation de la correction de l'hyperthyroïdie. Les tumeurs malignes de la glande thyroïde ont les pires pronostics.

Afin de prévenir le développement d'un goitre nodulaire endémique, une prophylaxie massive à l'iode (consommation de sel iodé) et une prophylaxie individuelle à l'iode chez les personnes à risque (enfants, adolescents, femmes enceintes et mères allaitantes) sont administrées, lesquelles consistent à prendre de l'iodure de potassium en fonction de l'âge.

Symptômes du goitre thyroïdien

Les signes du goitre ont leurs propres caractéristiques et les symptômes sont souvent vagues et trompeurs.

Considérez plusieurs manifestations majeures de la maladie:

  1. Change la couleur de la peau. La peau devient jaune, la nuance est présente de façon continue, ce qui provoque un inconfort.
  2. Des manifestations ophtalmiques sont observées. C'est un regard caractéristique, qui rappelle la surprise. Les «yeux exorbités» sont un autre signe caractéristique du goitre. Souvent, les patients avec un diagnostic similaire souffrent de maladies oculaires inflammatoires.
  3. L'état psycho-émotionnel d'une personne est violé. Il y a des problèmes de sommeil, apporte de la mémoire, de fréquents changements d'humeur changent le comportement d'une personne. Si les rêves obsessionnels vous inquiètent pendant un certain temps, consultez un endocrinologue.
  4. Les femmes peuvent se plaindre de l'instabilité du cycle. C'est-à-dire que les menstruations sont longues et abondantes, ou maigres et courtes.
  5. Problèmes de poids. On pense que les troubles métaboliques sont accompagnés d'une prise de poids. Mais souvent, les patients se plaignent de ne pas pouvoir récupérer et de perdre du poids rapidement. Il convient également de considérer comme un signe de goitre.
  6. Les symptômes peuvent être associés au travail du système digestif. Avec des violations des processus métaboliques dans le corps sont concernés par la constipation, des douleurs à l'estomac.
  7. Le rythme cardiaque change également et il y a des irrégularités dans le foie. L'athérosclérose se développe alors que des modifications irréversibles du corps commencent.
  8. Une autre manifestation de la maladie est considérée comme un tremblement caractéristique des membres, les paupières. Il y a souvent des tremblements de tout le corps.

Symptômes spécifiques associés à une augmentation d'organe:

  • sensation d'étouffement
  • douleur dans le cou et les ganglions sous-maxillaires,
  • difficulté à respirer, essoufflement.

Une augmentation de la taille de la glande thyroïde entraîne le fait que les lobes de l'organe pincent les tissus mous, perturbant ainsi la perméabilité vasculaire. Il y a une sensation d'étouffement, de manque d'air. En raison de la pression exercée sur les tissus et des douleurs des vaisseaux sanguins. Ces symptômes sont considérés comme essentiels lors du diagnostic.

Les patients sont également préoccupés par le fait que les changements ont affecté l'apparence. Le cou a augmenté en taille, une asymétrie ou une déformation de cette partie du corps est apparue.

Par degré d'augmentation

Si la maladie n'est pas associée à une perturbation des organes du système endocrinien, il n'y a alors aucun symptôme non spécifique. Le patient ne note qu'une augmentation de la paroi frontale du cou.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes suivants commencent à se gêner:

  1. Il y a une douleur dans le cou, des ganglions lymphatiques dans la région sous-maxillaire.
  2. Lorsque le goitre "grandit", il y a des problèmes de respiration.
    Le corps serre l'œsophage, perturbe le processus d'ingestion de nourriture.
  3. En train de respirer, un son spécifique apparaît, des changements peuvent affecter la voix.

Si la glande thyroïde acquiert des dimensions gigantesques, la paroi antérieure du cou se gonfle, elle se déforme, elle est perturbée par la douleur, des problèmes de respiration et de déglutition. Tout en mangeant, on crée le sentiment qu'une personne s'étouffe avec de la nourriture.

Par activité fonctionnelle

Les troubles de la glande thyroïde entraînent certaines conséquences, ils sont associés à la production d'hormones.

La perturbation du processus de production d'enzymes s'accompagne de problèmes fonctionnels. Ces États ont reçu la classification suivante:

  • Si la production de l'hormone n'est pas perturbée, on parle alors d'euthyroïdisme, une affection dans laquelle la glande thyroïde fonctionne en «mode normal».
  • L'hypothyroïdie est une maladie caractérisée par une production insuffisante d'enzymes. De plus, le manque d'hormones est persistant et peut affecter négativement la condition humaine.
  • La thyrotoxicose est une affection dans laquelle l'hyperfonctionnement de l'organe est observé. La maladie a plusieurs formes de développement et est souvent considérée comme une conséquence de l'augmentation de la taille de la thyroïde.

Pathogenèse (que se passe-t-il?) Au cours du goitre:

Quelle que soit la forme de déficit en iode, un déficit en hormone thyroïdienne se produit, ce qui stimule l'hypophyse par rétroaction. Le taux de TSH dans le sang augmente, la fonction thyroïdienne est activée, la prolifération cellulaire augmente.

L'augmentation du volume de la thyroïde augmente l'absorption d'iode par le sang et augmente la synthèse d'hormones. De cette façon, l'échange d'iode et d'hormones thyroïdiennes dans le corps peut être restauré.

Par conséquent, une réponse d'adaptation adéquate à la carence primaire en iode exogène peut être obtenue en renforçant la fonction de la glande et / ou en augmentant sa taille.

En effet, dans les foyers de carence en iode chez la plupart des gens, il se produit une hyperplasie diffuse de la thyroïde de degré I à II et la saisie d’iode qui pénètre dans le corps augmente à 40 ± 50%.

Dans les cas où l'hyperplasie thyroïdienne fonctionnelle n'assure pas la synthèse correcte des hormones thyroïdiennes, une augmentation supplémentaire de la thyroïde se produit - un goitre se produit.

Dans la structure de l'hyperplasie diffuse de la glande thyroïde, des foyers de prolifération accrue (germe nodulaire du goitre) peuvent apparaître ou le compartiment colloïdal peut être perturbé (formation de kystes colloïdaux).

Toutes choses étant égales par ailleurs, les femmes sont plus susceptibles d'avoir un goitre, car elles ont des relations hormonales plus complexes, notamment celles liées à la grossesse et à l'allaitement. En passant, pendant la grossesse, même dans les régions où la teneur en iode de la nature est suffisante, il existe toujours une augmentation diffuse de la glande thyroïde jusqu'à II et même III.

Le goitre endémique est une maladie de la pathologie régionale qui survient dans certaines régions biogéochimiques, caractérisées par une carence en iode primaire ou secondaire.

Les principaux signes de goitre endémique:

  1. Une maladie qui affecte constamment un nombre important de personnes dans une région donnée.
  2. La maladie touche plus ou moins les enfants, les femmes et les hommes, y compris le goitre nodulaire.
  3. Dans cette zone, il devrait y avoir des cas d’insuffisance chronique de la fonction thyroïdienne: mœdème, crétinisme.
  4. En cas d'endémie sévère, le goitre peut apparaître chez les animaux domestiques.

La sévérité du foyer endémique du goitre est déterminée par l'indice de Lenz-Bauer et par l'indice de MG. Kolomiytsevoy.

Indice de Lenz-Bauer - rapport entre la fréquence du goitre chez les hommes et les femmes:

Lorsque l’indice est compris entre 1: 1 et 1: 3 - foyer endémique grave,

Lorsque l’indice est compris entre 1: 3 et 1: 5 - foyer endémique de gravité modérée,

Avec l’indice 1: 5_ 8 - un foyer endémique léger.

Index MG Kolomiytseva: quotient du pourcentage

corrélation de l'hyperplasie fonctionnelle au vrai goitre:

Si l'indice est jusqu'à 2 - un foyer endémique sévère,

Lorsque l'indice est compris entre 2 et 4 - foyer endémique de gravité modérée,

Avec un indice supérieur à 5 ou 6, un foyer endémique léger (faible).

Le goitre épidémique est une forme rare de goitre qui survient plus souvent dans les zones de carence en iode exogène en tant qu'épidémie chez les membres de collectivités fermées (unités militaires, orphelinats, camps ITK). Une épidémie peut survenir dans les 6 à 8 semaines, parfois même sur 2 à 3 ans. Dans la très grande majorité des cas, les causes d’un goitre épidémique sont les infections intestinales, les effets toxiques chroniques de diverses substances, les conditions sanitaires et hygiéniques défavorables, l’hypovitaminose grave, la malnutrition et l’alimentation en eau.

Un goitre sporadique se développe dans les cas de carence en iode endogène, dont les causes sont discutées ci-dessus.

Symptômes de goitre:

Conformément à la classification suisse, il existe cinq degrés de taille thyroïdienne.

0 - la glande thyroïde n'est pas visible et ne peut pas être ressentie

Isthme palpable thyroïde, mais la thyroïde n'est pas visible

II - la thyroïde est perceptible en avalant, facilement palpable

III - La glande thyroïde est considérablement élargie, visible à l'œil nu sous la forme d'un "cou épais".

IV - goitre prononcé, déformant le cou, détruisant sa configuration

V - Goitre géant, serre les organes du cou en respirant et en avalant.

Dans le goitre euthyroïdien, les patients remarquent généralement un défaut esthétique et une sensation de gêne lors de mouvements dans le cou. L'examen et la palpation de la glande thyroïde vous permettent de détecter diverses formes de goitre.

Dans le goitre hypothyroïdien, on observe un isolement, une sensation constante de froid, une lenteur des mouvements, une somnolence accrue, une diminution de la capacité de travail, un intérêt pour la vie.

Objectivement: les patients répondent aux questions à un rythme plus lent, la peau est sèche, parfois squameuse, le visage, les mains, les pieds enflés, une bradycardie modérée. À la palpation de la glande thyroïde, on trouve le plus souvent des formes nodales ou mixtes de goitre.

Dans le goitre hyperthyroïdien, les patients sont agités, aiment la vanité, parlent beaucoup, se plaignent beaucoup: irritabilité, pleurs, attitude injuste de la part des autres, manque de sommeil, augmentation de la transpiration et sensation de température élevée. Malgré le grand nombre de plaintes, l’état général ne souffre généralement pas.

À l'examen, les patients asthmatiques ont une peau tendre et humide. Réflexes un peu élevés. Tachycardie situationnelle, on note une instabilité de l'humeur.

Autres maladies du groupe maladies du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif:

Syndrome de Sharpe
Alcaptonurie et Arthropathie Ochronotique
Angiite granulomateuse allergique (éosinophilique) (syndrome de Churg-Strauss)
Arthrite pour maladie intestinale chronique (colite ulcéreuse et maladie de Crohn)
Arthropathie avec hémochromatose
Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante)
Maladie de Kawasaki (syndrome de la peau et des glandes)
Maladie de Kashin-Beck
Maladie de Takayasu
La maladie de Wipla
Brucellose Arthrite
Rhumatisme extra-articulaire
Vascularite hémorragique
Vascularite hémorragique (maladie de Schönlein-Genoch)
Artérite à cellules géantes
Arthropathie à l'hydroxyapatite
Ostéoarthropathie pulmonaire hypertrophique (maladie de Marie-Bamberger)
Arthrite gonococcique
La granulomatose de Wegener
Dermatomyosite (PM)
Dermatomyosite (polymyosite)
Dysplasie de la hanche
Dysplasie de la hanche
Fasciite diffuse (éosinophilique)
Arthrite de Yersinia
Hydrarthrose intermittente (hydropisie intermittente de l'articulation)
Arthrite infectieuse (pyogène)
Itsenko - maladie de Cushing
Maladie de Lyme
Styloïdite ulnaire
Ostéochondrose et spondylose intervertébrales
Myotendinite
Dysostoses multiples
Réticulohistiocytose multiple
Maladie de marbre
Névralgie du nerf spinal
Acromégalie neuroendocrine
Thromboangéite oblitérante (maladie de Buerger)
Tumeur apicale du poumon
Ostéoarthrose
Ostéopoïkilie
Arthrite infectieuse aiguë
Rhumatisme palindromique
Périarthrite

Qu'est-ce qu'un goitre de la glande thyroïde? Qu'est ce que c'est Si vous donnez une définition générale, ce sera comme suit: une augmentation de la taille de la thyroïde, due à divers processus. Le nom «goitre» est apparu en raison de l'analogie avec le département de l'œsophage chez les représentants des oiseaux, qui tend à augmenter de taille, car il sert de lieu de stockage pour la nourriture trouvée. Il porte exactement ce nom. Vous trouverez ci-dessous des informations détaillées sur le goitre, les symptômes et le traitement de cette pathologie.

Cette pathologie est plus courante dans les régions pauvres en iode; toutefois, l'apparition du goitre peut être due à un excès de cet oligo-élément, en raison de l'utilisation inappropriée ou incontrôlée de médicaments contenant de l'iode comme traitement. Selon le sexe, la maladie est plus fréquente chez le beau sexe - environ 4 fois. Les nœuds, qui sont responsables de l’augmentation du volume de la glande thyroïde, ne sont que des modifications fibreuses cicatricielles qui se forment dans la structure du tissu thyroïdien. Photo

La glande thyroïde est une partie très importante du système endocrinien. Les substances produites par celui-ci - les hormones - sont impliquées dans de nombreux processus se produisant dans le corps, y compris l'échange.Par conséquent, toute violation de son travail a rapidement une incidence sur l'état de l'organisme dans son ensemble, qui se manifeste tout d'abord par des manifestations telles qu'une irritabilité excessive, des changements brusques d'humeur, une fatigue rapide, une insomnie. Les maladies les plus courantes de la glande thyroïde chez les femmes apparaissent après la ménopause; les hommes d'âge mûr sont également à risque.

Ayant une taille et un poids relativement petits (en moyenne 20 grammes), la glande thyroïde est un élément très important dans le système de maintien d'un état de santé du corps. Comme mentionné ci-dessus, les substances synthétisées par celui-ci sont impliquées dans presque tous les processus métaboliques - énergie, graisse, etc.

Ici, vous pouvez ajouter une régulation du muscle cardiaque, l'activité de l'activité cérébrale, le maintien du tonus musculaire, etc. La thyroïde porte à juste titre le titre de "gardien de la santé". D'où la conclusion: toute maladie de la glande thyroïde, y compris le goitre, doit être diagnostiquée à temps et commencer son traitement à temps, afin que les conséquences pour l'organisme ne deviennent pas irréversibles en raison de ces troubles de la fonction thyroïdienne.

Le goitre le plus commun est considéré comme une espèce endémique. Elle se caractérise par un manque d'iode dans les aliments, en raison de la pauvreté de cette microcellule environnante. Si tout est en ordre avec l’état des produits contenant de l’iode, la variété de goitre auto-immune, à savoir le goitre, provoquée par la thyroïdite de Hashimoto, une maladie thyroïdienne auto-immune, est la plus courante. Les autres causes de la pathologie considérée sont classiquement divisées en deux groupes: les états hypothyroïdiens et les états hyperthyroïdiens de la glande thyroïde.

Les maladies hypothyroïdiennes comprennent:

  1. Prédisposition héréditaire au dysfonctionnement des propriétés de synthèse de l'hormone de la glande thyroïde.
  2. Excès dans le régime alimentaire de produits dits strumogennyh (struma - nom latin de la glande thyroïde), dont la propriété est d’empêcher la production d’hormones thyroïdiennes.
  3. Conséquences de la prise de certains médicaments.

La symptomatologie de telles affections comprend la violation de la structure du cheveu (leur fragilité accrue et parfois leur perte), une violation de la peau (sécheresse excessive et l'acquisition d'une teinte jaune pâle), la fragilité des plaques à ongles, le manque d'appétit, mais en même temps une prise de poids suffisamment rapide. L'hypothyroïdie se caractérise également par une détérioration des fonctions de la parole, une mémoire altérée, une somnolence diurne constante dans le contexte d'une insomnie nocturne. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé et chez les hommes, la libido diminue. En outre, l'apparition de tous les symptômes à la fois suffisamment rare, dans la plupart des cas, il n'y en a que deux ou trois, mais prononcée.

Les états hyperthyroïdiens de la glande thyroïde sont représentés principalement par les pathologies suivantes:

  • goitre diffus toxique, mieux connu sous le nom de maladie de Basedow,
  • diverses inflammations internes dans les tissus de la glande thyroïde (thyroïdite),
  • tumeurs dans les tissus de la glande thyroïde (tant malignes que bénignes),

L'hyperthyroïdie se caractérise par l'hyperthyroïdie, c'est-à-dire par la production d'hormones supérieures à la norme. Les symptômes se traduisent par une insomnie, une faiblesse générale, un changement brusque d'humeur et souvent une réaction agressive aux stimuli externes, un rythme cardiaque anormal et une augmentation de la transpiration. Possédant un appétit normal ou accru, les personnes souffrant de telles maladies maigrissent souvent assez rapidement. Ici, vous pouvez ajouter une augmentation de la pression artérielle, des globes oculaires saillants des orbites, des tremblements des extrémités inférieures et supérieures.

La classification du goitre est effectuée sur plusieurs motifs. L'un d'eux est le mécanisme d'occurrence et les facteurs qui le précèdent. Dans ce cas, le goitre endémique et sporadique peut être distingué.Dans le premier cas, la pathologie est due à la particularité de la localisation du patient (dans ce cas, la faible teneur en iode dans l'environnement, la nourriture et l'eau), dans le second cas, la survenue d'un goitre ne dépend pas de la localisation territoriale, c'est-à-dire d'autres facteurs.

Un autre type de classification est morphologique. Sur cette base, il existe un goitre nodulaire de la glande thyroïde, diffus, et leur forme mixte, appelée nodulaire diffuse. En plus des différences morphologiques, le goitre diffère selon la région géographique: région habituelle, partiellement rétrosternale, annulaire et distale. Ce dernier type est causé par l'apparition de la racine de goitre de la langue ou du lobe pyramidal de la glande thyroïde.

Tout ce qui précède sont les formes et les types du goitre de la glande thyroïde. Les stades de développement de la pathologie ont leur propre "échelle". Les endocrinologues utilisent aujourd'hui deux types de classification de ce type, adoptés par l'Organisation mondiale de la santé (trois degrés) et développés par l'endocrinologue national Nikolayev (5 degrés), également appelée pratique et utilisée uniquement en Russie.

La classification de l'OMS implique trois étapes de développement du goitre: la première, la seconde et, en conséquence, la troisième. La première étape ne se caractérise par aucun changement visuel notable de la glande thyroïde. Lorsque le deuxième goitre est déjà ressenti à la palpation, mais n'est pas visible à la position normale du cou. Mais la troisième est due à la fois à la palpation de l'état pathologique de la glande thyroïde et à sa visibilité à l'œil nu.

Endocrinologue domestique Nikolaev OV En 1955, il proposa une classification plus détaillée, que les praticiens commencèrent à utiliser. Cette classification implique le passage du goitre en cinq étapes, sans compter le zéro, ce qui signifie l'absence de modification de la glande thyroïde. L'étape zéro est introduite pour établir un tableau de correspondance pour deux types de classification de goitre.

Revenons au développement de Nikolaev:

  • Stade 1 - des modifications de l’organe endocrinien sont perceptibles à la palpation,
  • Stade 2 - les modifications de la thyroïde sont visibles visuellement
  • Stade 3 - la croissance du goitre conduit à un "épaississement" du cou,
  • Étape 4 - la forme du cou change visuellement (en fonction de l'emplacement du goitre),
  • Étape 5 - le goitre devient si gros que les problèmes commencent avec les organes voisins sur lesquels il appuie. Le timbre de voix est également perturbé, jusqu'à sa perte.

Aux premiers stades de la maladie, une personne peut même ne pas être consciente de sa présence, car le goitre ne se manifeste en aucune manière. La suite de la pathologie est caractérisée par l'apparition d'un gonflement bien marqué dans la région de la pomme d'Adam. Les tissus thyroïdiens, dans de tels cas, exercent une pression importante sur les voies respiratoires, ainsi que sur les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins des environs. Si nous parlons de la nature de l'augmentation, le type diffus de goitre est provoqué par une prolifération uniforme du tissu thyroïdien, ce qui se traduit visuellement par une augmentation générale du cou ou un manque de "tubérosité". Le type de pathologie nodulaire est caractérisé par un gonflement unilatéral (d'un côté de la trachée) et par l'hétérogénéité caractéristique de cette formation.

Lorsque l'exposition physique de tissus thyroïdiens hypertrophiés à des organes voisins peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • difficulté à respirer
  • violation du timbre de la voix, enrouement, et dans certains cas, sa perte,
  • convulsions, semblables à l'asthme, se manifestant principalement pendant le sommeil,
  • toux sèche
  • difficulté à avaler,
  • sensation de lourdeur dans la tête et de vertiges occasionnels.

En cas d'hypothyroïdie concomitante, le goitre peut provoquer des maladies telles que la pneumonie atypique, des formes aiguës d'infections des voies respiratoires. En outre, dans le contexte de la pathologie peut développer des maladies associées à une pression artérielle basse.

Peut-être l'apparition périodique d'inconfort et de constriction dans le cœur. Le développement de la pathologie s'accompagne de l'apparition progressive d'un essoufflement, d'une indifférence vis-à-vis de tout plat ou aliment, de problèmes de fonctionnement du tube digestif, de nausées persistantes et d'une somnolence pathologique. Les derniers stades sont caractérisés par une perte de mémoire et un gain de poids, avec un faible appétit.

Les symptômes incluent des problèmes sexuels. Chez les femmes, elles se manifestent principalement en violation du cycle menstruel. À l'avenir, ces problèmes pourraient "entraîner" l'impossibilité d'avoir des enfants et, au stade de la grossesse, entraîner la cessation prématurée de celle-ci. Les hommes peuvent souffrir d'une diminution de la libido et d'un dysfonctionnement érectile.

Avec le développement de goitre diffus toxique ou de formations nodulaires bénignes (simples ou multiples), les symptômes peuvent être complétés par les positions suivantes:

  • la température ne diminue pas avec le temps,
  • perte de poids avec bon appétit
  • yeux exorbités (exophtalmie),
  • faim constante
  • insomnie nocturne et somnolence diurne,
  • irritabilité excessive et parfois agressivité,
  • tremblement des extrémités supérieures et inférieures.

Comme mentionné ci-dessus, la principale cause de la pathologie d'un goitre mixte de la glande thyroïde est le manque d'iode entrant dans le corps. Cette forme de la maladie est typique des zones à faible teneur en cet oligo-élément dans l'environnement. En conséquence, la glande thyroïde n'est pas en mesure de produire les hormones contenant de l'iode en quantité suffisante. En outre, le dysfonctionnement de la glande thyroïde peut également être causé par l'état écologique négatif de la région où une personne vit ou travaille - des substances contenant des toxines peuvent inhiber la fonction hormonale de la glande thyroïde, limitant ainsi son activité. Une autre raison de l'apparition d'un goitre endémique peut être une carence banale dans le régime alimentaire des produits contenant de l'iode. Il est donc très important de surveiller ce qu'une personne mange.

Les lésions auto-immunes des tissus de la glande thyroïde (maladie de Graves, thyroïdite de Hashimoto) sont causées par la perception par le système immunitaire de cellules thyroïdiennes comme cibles d'une attaque. Dans ce cas, des anticorps sont produits contre les tissus constitutifs du corps, ce qui explique le dysfonctionnement de l'organe endocrinien considéré. Afin de compenser le manque d'hormones, la thyroïde commence à former des tissus et, par conséquent, à se développer.

Tout ce qui précède est lié aux types diffus de pathologie.

Les principales causes du goitre nodulaire de la glande thyroïde sont des formations bénignes et inférieures aux normes dans les tissus de l'organe endocrinien.

Dans ces cas, des violations sont observées à la fois dans les processus de division cellulaire et dans leur qualité. L'apparition de tels néoplasmes est due à une surexposition sur les sites de contamination radioactive, à l'ingestion de certaines substances à caractère toxique dans le corps, ainsi qu'à des facteurs héréditaires.

Le goitre, en tant que lésion de la glande thyroïde, est la maladie du système endocrinien la plus souvent diagnostiquée chez les enfants. La plupart du temps, cette pathologie est diffuse en eux.

Si vous prêtez attention aux statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, la valeur de 6% est indiquée comme un nombre croissant de patients-enfants souffrant de pathologies telles que le goitre au cours des dix dernières années. Les mêmes raisons sont les suivantes: mauvaise alimentation et détérioration des conditions environnementales. Et près du tiers des patients âgés de plus de 13 ans.

L'âge des patients impose ses propres caractéristiques à l'évolution de la maladie, ils s'expriment en manifestations plus vives de la pathologie.Un traitement retardé peut avoir des conséquences irréversibles telles que le crétinisme, une maladie caractérisée par un retard de développement mental et physique de l'enfant, une aggravation et une perturbation du travail du système nerveux central.

Les tests de laboratoire sur le sang et l'urine sont utilisés à titre d'études diagnostiques pour déterminer la présence d'une maladie du goitre nodulaire de la glande thyroïde. Dans le cadre d'une analyse sanguine, on trouve les taux sanguins d'hormones thyroïdiennes libres (triiodothyronine et thyroxine), d'hormone thyréotrope (TSH) et de thyroglobuline, qui est une chaîne de molécules de thyroxine presque prêtes. Le rapport cassé de ces substances indique la survenue de processus pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde. Ces procédures de diagnostic sont complétées par une échographie. Il permet avec suffisamment de certitude de déterminer la forme et le type de pathologie en développement, par exemple un goitre diffus, mixte ou nodulaire de la glande thyroïde. La fonctionnalité de la glande thyroïde est déterminée à l'aide de recherches sur les radio-isotopes. Une biopsie du néoplasme peut être utilisée pour déterminer la nature (bénigne ou non conforme) des noeuds détectés dans le goitre endémique.

Les procédures de diagnostic obligatoires avec un résultat positif à la palpation seront:

  • tests pour les hormones susmentionnées (si suivies d'un traitement, ces études sont effectuées régulièrement),
  • déterminer la vitesse des réactions réflexes,
  • échographie de la glande thyroïde.

Comment traiter le goitre? La première chose à retenir est que la détection rapide de la pathologie améliore considérablement le pronostic de l'évolution de la maladie et, dans certains cas, cela devient la clé du rétablissement. Dès l'apparition des premiers symptômes ou d'une suspicion de maladie de la thyroïde, y compris le goitre, vous devez contacter immédiatement l'endocrinologue, qui vous prescrira les procédures de diagnostic et le traitement nécessaires, si nécessaire. Si un goitre thyroïdien est diagnostiqué, le traitement doit être sous la stricte surveillance du médecin traitant. En tant que traitement de la pathologie considérée, on peut distinguer deux méthodes: le médicament et la chirurgie.

Le premier (médicament) implique l’utilisation d’un traitement hormonal substitutif consistant à prendre des médicaments à base de thyroxine artificielle. Dans certains cas, l'utilisation d'une telle thérapie devient un traitement permanent, qui devra durer toute la vie. Ces médicaments sont prescrits lorsque la glande thyroïde est incapable de produire indépendamment la quantité requise de triiodothyronine et de thyroxine. Cependant, il est important de suivre strictement les recommandations de l'endocrinologue et la posologie, qui peut être ajustée après chaque étude sur le ratio hormones thyroïdienne et stimulant la thyroïde. Les hormones en excès sont aussi dangereuses que leurs carences.

Le traitement médicamenteux à l'iode radioactif peut également être attribué à un traitement médicamenteux. La tâche d'une telle thérapie est de détruire une certaine quantité de tissu thyroïdien ou le site tissulaire souhaité.

La difficulté réside dans le choix de la dose correcte de cette substance car, avec un tel traitement, il est souvent nécessaire de subir des examens complémentaires.

Le deuxième type de traitement, chirurgical, est utilisé s’il n’ya pas d’autre choix que la résection (ablation). Distinguer entre résection complète et partielle, c'est-à-dire l'ablation complète de la glande thyroïde ou seulement une partie de celle-ci. La forme la plus courante de cette thérapie est la détection de tumeurs inférieures aux normes dans les tissus de la glande thyroïde, avec une forte pression de tissus thyroïdiens envahis sur les organes et les départements du système circulatoire voisins, également avec un fort défaut esthétique négatif créé par ces tissus. La difficulté dans ce cas réside dans le grand nombre de vaisseaux sanguins dans le corps de la glande thyroïde. Souvent, après la résection, un traitement hormonal substitutif est prescrit.La résection complète implique un tel traitement postopératoire tout au long de la vie.

La glande thyroïde est une partie très importante du système endocrinien. Les substances qu’il synthétise participent à de nombreux processus d’archivage dans le corps humain. Par conséquent, toute violation de son travail peut avoir des conséquences très graves, parfois irréversibles. Et le goitre ne fait pas exception. Au premier soupçon de cette pathologie, il est nécessaire de consulter immédiatement un endocrinologue pour obtenir une recommandation compétente et pour subir les procédures de diagnostic nécessaires. Il convient de rappeler qu’en aucun cas l’automédication ne peut être effectuée - les dommages qu’elle peut causer sont incommensurables avec l’effet prévu. Le diagnostic et le traitement opportuns sous la supervision d'un spécialiste sont la clé d'une stabilisation rapide de la situation et d'un rétablissement ultérieur.

Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est? Cette question peut être entendue dans diverses parties du monde en raison de la présence assez répandue du phénomène. La glande thyroïde peut être agrandie pour diverses raisons, mais dans certaines régions, le niveau de la maladie est tel qu’elle est classée au rang des maladies régionales.

La question du goitre se pose soudainement lorsqu'une personne découvre qu'une formation incompréhensible et effrayante commence à se former sur sa gorge. Le goitre en soi n'est pas une maladie, mais le symptôme d'une maladie qui peut en réalité être très dangereuse et qui nécessite une attention et un traitement sérieux.

Caractéristiques goitre thyroïde

Le goitre est une augmentation de la taille d'un organe, signe de plusieurs de ses maladies, qui se traduisent par des troubles fonctionnels. Cette pathologie peut représenter un léger gonflement dans la région de la pomme d'Adam, mais peut se développer de manière à déformer le cou et à exercer une pression sur d'autres organes.

Un goitre d'un type différent est beaucoup plus commun chez les femmes que chez les hommes, ce qui est associé à des processus hormonaux.

Le type de manifestation du goitre dépend du type de violation de la fonction de sécrétion de la glande:

  • Hypothyroïdie: diminution de la fonction de sécrétion, entraînant une diminution de la libération d'hormones, entraînant des effets tels que l'atténuation des processus métaboliques, l'œdème, l'obésité et le retard de la réaction.
  • Hyperthyroïdie: activation excessive de la sécrétion, accompagnée d'une accélération anormale des processus métaboliques, entraînant une perte de poids et une surcharge du système nerveux.
  • Euthyroïdie: production d'hormones normale, mais la croissance du goitre est due à la taille pathologique de la glande elle-même.

Les principaux types de goitre

Ce qui est goitre est déterminé par le type de maladie de la thyroïde. Les principaux types suivants peuvent être distingués:

  • Goitre endémique: décrit par une augmentation du volume d'un organe et une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine, il présente une dépendance géographique caractéristique, il est courant dans les endroits où il y a un manque évident d'iode dans l'eau et les aliments. La pathogénie de la maladie est due au fait que l'iode dans le corps est nécessaire à la production des hormones nécessaires. En raison de son déficit aigu, il faut beaucoup plus pour siphonner le sang par lui-même, et le fer augmente de manière réflexe le nombre de cellules responsables de la production de cette hormone. Pour corriger la situation, l'hypophyse produit de la thyrotropine, qui active la division cellulaire de l'organe et augmente son volume et sa masse.
  • Thyroïdite (goitre Hashimoto): étiologie semblable à celle du goitre diffus, mais elle fait référence à l'hypothyroïdie. En raison des actions erronées du système immunitaire, un excès de leucocytes attaque la glande et un tissu fibreux se forme sur le site de la mort cellulaire. Ce type de maladie a principalement des causes héréditaires, mais peut parfois être provoquée par des blessures, des infections, des inflammations du col utérin, une pharyngite chronique, une anomalie en iode et une pollution toxique de l'atmosphère.
  • Goitre toxique diffus: c’est une maladie qui peut être attribuée à la thyrotoxicose et un excès d’iode conduit à un empoisonnement du corps, provoqué par la pathologie du système auto-immunitaire au niveau génétique, avec infections, blessures à la tête et chocs nerveux.
  • Goitre nodulaire (adénome de la glande thyroïde): formation d'un nœud résultant d'une sécrétion excessive de thyrotrophine et altération du fonctionnement des processus nerveux. La prolifération cellulaire conduit à un empoisonnement du corps avec des hormones (thyrotoxicose).
  • Goitre congénital: apparaît chez l’enfant si la mère durant la grossesse a présenté une carence en iode importante ou une prédisposition génétique.
  • Thyroïdite fibreuse (goitre fibroplastique): la glande thyroïde se développe en raison de la manifestation d'une pathologie auto-immune de nature inflammatoire, par la croissance du tissu conjonctif à partir des fibres de fibrine.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde

Au cours de la maladie, on observe divers degrés d’agrandissement des glandes. Dans la classification internationale figurent les diplômes suivants:

  • Grade 0: le goitre n'est ni visible ni palpable.
  • Grade 1: l'élargissement de la thyroïde de grade 1 n'est pas perceptible, mais l'isthme de la glande est palpé.
  • Grade 2: le goitre de grade 2 est perceptible lors de la déglutition et est facilement palpable.
  • Grade 3: la glande est élargie, ce qui ressemble visuellement à l'effet d'un cou épais.
  • Degré 4: le goitre 4 a une apparence prononcée, la configuration du cou est perturbée, le cou est déformé.
  • 5e année: un goitre énorme serrant la nuque, causant des difficultés à respirer et à avaler.

Causes du goitre nodulaire

Le goitre nodulaire peut être une manifestation de maladies telles que:

  • goitre colloïdal nodulaire: formation nodulaire la plus courante sous la forme d'un follicule élargi rempli d'un colloïde visqueux,
  • adénome thyroïdien,
  • cancer de la thyroïde: tumeur maligne avec capacité de métastase,
  • adénome hypophysaire: augmentation de la thyroïde due à un excès de thyrotropine,
  • Thyroïdite de Hashimoto,
  • kyste: goitre associé à un kyste dermoïde, se réfère à la forme congénitale.

Ces raisons sont provoquées par un certain nombre de facteurs internes et externes: carence en iode et en autres minéraux, déficience hydrique et nutritionnelle, circulation sanguine et lymphatique altérée liée à l’athérosclérose, prédisposition héréditaire, terminaisons nerveuses altérées dans n’importe quelle partie de la glande contaminée par l’environnement ( rayonnement de fond accru, contamination par les nitrites, sursaturation des sols en calcium, etc.), stress psychologique, traumatismes crâniens, réarrangement hormonal, réduction de la protection immunitaire après une souffrance les maladies.

Symptômes et traitement du goitre colloïdal

Le goitre colloïdal de la glande thyroïde est en augmentation en raison du remplissage des follicules avec un liquide colloïdal dans un volume supérieur à 18 ml (chez la femme) et à 25 ml (chez l'homme).

Il est possible de distinguer les principales formes de goitre colloïdal.

  • Goitre colloïde diffus: répartition du colloïde dans tout le corps.
  • Goitre colloïdal nodulaire: placement local des follicules remplis.
  • Goitre colloïdal kystique: accumulation de colloïdes dans un kyste entouré d'une gaine élastique.

Les causes principales du goitre colloïdal sont les suivantes: déficit en iode, anomalies liées à l’âge (après 40 ans), poussées hormonales féminines, pathologie des organes endocriniens, augmentation du bruit de fond dû aux radiations, prédisposition génétique, stress nerveux, maladies infectieuses et inflammatoires et hypothermie.

Symptômes du goitre colloïdal

Les symptômes commencent à se manifester dès le stade 3 de la maladie. Goitre sous la forme d'un large coussin ou d'un papillon visible visuellement. Au toucher, la formation est une croissance élastique contenant de nombreuses petites bulles avec du colloïde. Signes perçus: pression dans le cou, problèmes de déglutition, toux, enrouement, sensation de corps étranger dans la gorge.En outre, on peut noter: dans l’hypothyroïdie - inhibition de la réaction, faiblesse, constipation, ralentissement de la fréquence cardiaque, basses températures, dans l’hyperthyroïdie - anxiété, insomnie, augmentation de la fréquence cardiaque, fièvre.

Ganglions thyroïdiens: diagnostic, ponction (biopsie), types, conséquences

Noeuds thyroïdiens. Raisons

Causes du goitre toxique

Le goitre toxique est un élargissement de la glande thyroïde dans lequel le corps est intoxiqué par des hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose). Les principales causes de ce type de maladie sont:

  • l'hérédité
  • pathologie de l'hypophyse,
  • consommation excessive de médicaments contenant de l'iode et d'hormones thyroïdiennes,
  • changements psychologiques et hormonaux dans le corps féminin,
  • infections (grippe, mal de gorge, tuberculose),
  • blessures à la tête
  • encéphalite
  • stress psychologique
  • exposition excessive aux rayons ultraviolets.

Types et causes de la maladie

Les principales maladies caractérisées par le caractère diffus: espèces toxiques diffuses (maladie de base-cowoy), type colloïdal diffus, goitre endémique. Les causes suivantes conduisent à de telles maladies: carence en iode, pathologies héréditaires, médicaments non contrôlés contenant de l'iode, changements hormonaux féminins, maladies affectant le système immunitaire (diabète, arthrite, sclérodermie), facteur d'âge, stress prolongé ou choc nerveux, opérations chirurgicales sur la glande thyroïde.

Les symptômes spécifiques du goitre diffus incluent une respiration bruyante, un essoufflement, une apparence en décubitus dorsal, des vertiges. La manifestation externe principale est une formation convexe caractéristique sur la surface antérieure du cou avec une croissance uniforme des deux moitiés.

Traitement du goitre diffus. Dans le traitement médical du goitre diffus, des préparations d'iode (diiodotyrosine), de la thyréostatique et des antithyroïdes (mercazole), les hormones thyroïdiennes (propranolol, anapriline), les sédatifs (primidone), les hormones stéroïdiennes et les corticostéroïdes (prednisolone) sont prescrits. Le traitement chirurgical est réalisé avec le développement d'une thyrotoxicose grave, d'un goitre trop gros, de la survenue de complications sous la forme d'une fibrillation auriculaire.

La glande thyroïde est la plus grande du corps humain. elle participe à tous les processus métaboliques, il est impossible d'être en bonne santé sans ses hormones. Mais il y a aussi des échecs dans son travail quand une personne a un goitre. La question se pose alors: qu'est-ce que le goitre et quelles conséquences peut-il avoir pour le corps?

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde. Il est nommé ainsi en raison de sa similitude avec l'expansion de l'œsophage chez les oiseaux, également appelé goitre. Un autre nom pour cette pathologie est struma. Ce n'est pas une maladie thyroïdienne séparée, mais seulement l'un des symptômes de tout un ensemble de maladies. Dans certains cas, la lésion n'est pas du tout dans la glande thyroïde. Mais dans le même temps, le corps se développe parfois à un point tel qu'il serre les organes entourant la glande, serre le cou, nuit à la respiration. Mais pourquoi un tel état existe-t-il et en quoi est-il dangereux pour le corps humain?

Extérieurement, il est presque impossible de les distinguer, mais en réalité, il existe une grande différence entre les différents types de goitre. Il ne peut être déterminé que lors de la livraison de l'analyse des hormones, et seul le médecin doit être engagé dans le traitement. L'auto-traitement ne peut qu'aggraver le problème, mais n'apportera pas de résultat positif.

Le fer est élargi si ses lobes sont plus grands que la phalange moyenne du pouce sur le bras d’une personne donnée.

Le goitre peut apparaître pour plusieurs raisons:

  • hypothyroïdie - lorsque la fonction thyroïdienne est réduite, les hormones ne suffisent pas. Dans ce cas, le corps ralentit tous les processus métaboliques, les poches apparaissent, le taux de réactions ralentit, l'obésité commence, la vue et l'ouïe se détériorent. Cela est dû à une carence en iode dans le corps, à une mauvaise écologie, à des facteurs héréditaires.
  • hyperthyroïdie - effets inverses. Il y a trop d'hormones, les processus métaboliques se déroulent rapidement, la charge sur le système nerveux est accrue. La maladie de Graves est l’une des formes les plus graves d’hyperthyroïdie.
  • euthyroïdie - les hormones sont sécrétées en quantité normale mais sont mal absorbées par l'organisme. Cette condition survient souvent pendant la grossesse.

Dans l’hypothyroïdie, lorsque la nourriture manque en iode, la production d’hormones thyroïdiennes, de thyroxine et de triiodothyronine, diminue fortement. Le fer, ils sont vitaux, il cherche à extraire l'iode du corps en augmentant sa surface totale. Il en va de même pour la croissance de la glande. Mais plus il devient, plus il a besoin d'iode et plus il grandit. Briser ce cercle vicieux ne peut être qu'une forte augmentation de l'iode dans le corps - avec de la nourriture ou des médicaments. Il existe également des analogues hormonaux artificiels, qui, si nécessaire, sont prescrits par un endocrinologue.

Loading...