Conséquences du kyste arachnoïdien du cerveau

Kyste arachnoïdien
CIM-10Q 04.6 04.6
CIM-10-KMG93.0
CIM-9348.0 348.0
OMIM207790
MaladiesDB33219
eMedicineradio / 48
MailleD016080 et D016080

Kyste arachnoïdien - Kyste du LCR dont les parois sont formées par des cellules du collagène arachnoïdien ou cicatriciel. Les kystes arachnoïdiens sont situés entre la surface du cerveau et la membrane arachnoïdienne (arachnoïde).

Kystes arachnoïdiens primaires - formations congénitales. Les secondaires surviennent après une méningite, une opération, un syndrome de Marfan, une agénésie du corps calleux, etc., avec des kystes arachnoïdiens secondaires, le mur est une cicatrice arachnoïdienne. Les kystes arachnoïdiens sont quatre fois plus fréquents chez les hommes que chez les femmes et sont généralement localisés au sein des riches coquilles arachnoïdiennes des réservoirs d'alcool, ce qui les dilate. Plus souvent, les kystes arachnoïdiens se forment dans la fosse crânienne moyenne, en dehors des lobes temporaux du cerveau.

Symptomatologie

Les kystes arachnoïdiens résultent de la formation d'une duplicature congénitale de la membrane arachnoïdienne, suivie du remplissage avec du liquide céphalorachidien. Les parois du kyste sont constituées de cellules gliales plates (méningothélium) formant une membrane translucide. Le composant solide et la doublure épithéliale sont absents.

Symptomatologie Symptômes du kyste rétrocérébelleux arachnoïdien

Dans la plupart des cas, les kystes cérébraux (kystes arachnoïdiens, rétrocérébelleux) sont asymptomatiques. Ces tumeurs sont détectées lors du prochain examen du patient ou lors du diagnostic de maladies neurologiques présentant des symptômes similaires. Les symptômes des kystes arachnoïdiens ne sont pas spécifiques. La gravité des symptômes du kyste arachnoïdien rétrocérébelleux dépend de la localisation et de la taille de la formation. La plupart des patients présentent des symptômes cérébraux liés à la compression de certaines zones du cerveau. On observe rarement des symptômes focaux dus à la formation d'hygroma, à la rupture d'un kyste arachnoïdien.

Les principaux symptômes de kyste arachnoïdien rétrocérébelleux:

  • Vertiges, non causés par d'autres facteurs (fatigue, anémie, médicaments, grossesse chez les femmes),
  • Nausées, vomissements, non causés par d'autres facteurs (médicaments, intoxication, autres maladies),
  • Hallucinations, troubles mentaux,
  • Convulsions
  • Perte de conscience
  • Sensations d'engourdissement dans les membres, hémiparésie,
  • Maux de tête, mauvaise coordination,
  • Une sensation de pulsation, maux de tête,
  • Déficience auditive, vision,
  • Reconnaissance claire des acouphènes tout en préservant l'audition
  • Lourdeur dans la tête,
  • Renforcer la douleur en bougeant la tête.

Il convient de noter que, dans le cas d’un kyste arachnoïdien de type secondaire, le tableau clinique peut être complété par des symptômes de la maladie ou de la blessure sous-jacente, principale cause de la formation de la cavité kystique.

Diagnostic du kyste de la liqueur arachnoïdienne

Diverses méthodes sont utilisées pour diagnostiquer le kyste de la liqueur arachnoïdienne (kyste rempli de liquide céphalo-rachidien). Les principaux d'entre eux sont l'imagerie par résonance magnétique et la tomographie par ordinateur pour détecter la formation kystique, déterminer son emplacement, sa taille. L'administration intraveineuse de produit de contraste permet de différencier le kyste de liqueur d'arachnoïde de la tumeur (la tumeur accumule le contraste, il n'y a pas de kyste).

Il faut se rappeler que le kyste arachnoïdien est souvent le résultat d’une autre maladie neurologique ou d’un dysfonctionnement des systèmes organiques. Pour identifier les causes profondes des kystes arachnoïdiens, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • Des tests sanguins pour détecter les virus, les infections, les maladies auto-immunes,
  • Des tests sanguins pour la coagulation et les niveaux de cholestérol,
  • L’étude Doppler permet de détecter la violation de la perméabilité vasculaire, à la suite de laquelle se développe un manque d’approvisionnement en sang cérébral,
  • Surveillance de la pression artérielle qui enregistre les fluctuations de pression par jour,
  • Études cardiaques.

L’identification précise des causes du développement des kystes arachnoïdiens vous permet de choisir les meilleurs moyens de traiter la formation de kystes et de minimiser les risques de récurrence.

Traitement de kyste arachnoïde

Selon la dynamique du développement des kystes arachnoïdiens, on distingue les formations kystiques congelées et les kystes évolutifs. En règle générale, les formations gelées ne causent pas de sensations douloureuses au patient, elles ne représentent pas un risque pour l'activité cérébrale normale. Dans ce cas, le traitement des kystes arachnoïdiens n'est pas nécessaire. En cas de kystes gelés, le diagnostic et le traitement visent à identifier les causes profondes de la formation de kystes, ainsi que l’élimination et la prévention des facteurs contribuant à la formation de nouveaux kystes.

Avec un type progressif de formations kystiques, le traitement du kyste arachnoïdien implique un ensemble de mesures visant à identifier et à éliminer les causes du kyste, ainsi que l’élimination immédiate du kyste lui-même.

Le traitement médicamenteux des kystes arachnoïdiens vise à éliminer les processus inflammatoires, à normaliser l’approvisionnement en sang cérébral, à restaurer les cellules cérébrales endommagées.

Avec l’inefficacité ou la faible efficacité des méthodes conservatrices de traitement du kyste arachnoïdien, des méthodes radicales sont utilisées. Les indications pour la chirurgie sont:

  • Risque de rupture des kystes arachnoïdiens,
  • Violations de l’état mental du patient accompagnées de crises convulsives et épileptiques fréquentes,
  • Augmentation de la pression intracrânienne
  • Renforcement des symptômes focaux.

Les principales méthodes de traitement chirurgical des kystes arachnoïdiens sont les suivantes:

  • Drainage - élimination du fluide de la cavité par aspiration à l'aiguille,
  • Manipulation - création d'un drainage pour l'écoulement du fluide,
  • Fenestration - excision du kyste.

Tableau clinique

Le syndrome de pression intracrânienne accrue est caractéristique de tout kyste cérébral. Ses signes sont:

  • maux de tête éclatants, vertiges,
  • envie de vomir,
  • bruit d'oreille, précision réduite,
  • une sensation de pulsation dans les tempes
  • marche imprécise
  • somnolence
  • labilité émotionnelle, pleurs, tempérament court, troubles du sommeil.

Lorsque la maladie progresse et augmente en diamètre, les symptômes sont plus prononcés. Ainsi, le mal de tête devient chronique, aggravé par le changement de position de la tête. L'ouïe est réduite, une diplopie se produit (le dédoublement de l'image dans les yeux), devant les yeux, avec un changement soudain de la position du corps, les mouches apparaissent, les yeux eux-mêmes s'assombrissent.

Les symptômes neurologiques déficitaires se développent. Le discours est contrarié: les patients parlent indistinctement, les mots et les sons sont brouillés, il est difficile pour les autres de comprendre leur conversation. La sphère de coordination est perturbée, la démarche est perturbée. La force musculaire est affaiblie, souvent par le type d'hémiparésie (diminution de la force des muscles squelettiques du bras et de la jambe d'un côté du corps). Perte possible de la sphère sensible sur l'hémitip. La conscience est souvent frustrée: on observe une syncope (perte de conscience à court terme). Le tableau clinique est également complété par des convulsions et des troubles mentaux par type d'hallucinations élémentaires visuelles ou auditives.

Si le kyste est congénital, l'enfant se développe plus lentement. Il a des signes de retard de développement psychomoteur. Plus tard, il commence à s'asseoir, fait ensuite les premiers pas et prononce les premières lettres. La réussite scolaire est réduite par rapport à la moyenne des autres enfants.

Les symptômes dépendent également de la localisation du processus volumétrique:

  1. Kyste arachnoïdien du lobe temporal gauche. Accompagné d'une déficience auditive et de la parole. Souvent, les patients ne comprennent pas le langage oral, mais il reste la possibilité de former leurs propres phrases.
  2. Kyste arachnoïdien de vChA. Situé dans la fosse crânienne postérieure, un kyste peut serrer et endommager le cervelet. Le kyste arachnoïdien du cervelet entraînera une altération de la coordination et de la marche.
  3. Les symptômes de kyste de la liqueur arachnoïde de la fente latérale gauche du cerveau sont généralement rares. Une manifestation typique est un syndrome d'augmentation de la pression intracrânienne. Cependant, le kyste arachnoïdien de la fissure latérale du cerveau à gauche peut se manifester par des convulsions ou des troubles de la déglutition.
  4. Le kyste arachnoïdien de la grande citerne du cerveau se manifeste par un syndrome hypertensif typique.

Ce qui fait un kyste dans la tête

Une formation globulaire bénigne - un kyste dans le cerveau - à l'intérieur est remplie de liquide céphalo-rachidien. La gravité des symptômes dépend de la taille de la tumeur, mais elle est détectée par un examen médical au hasard ou par le diagnostic de toute autre maladie. Dans la plupart des cas, le kyste arachnoïdien du cerveau est asymptomatique. Les symptômes neurologiques vifs ne sont présents que dans 20% des cas. Facteurs influant sur l'apparition et la croissance des kystes:

  1. toute blessure au cerveau
  2. croissance dans la pression du liquide kystique
  3. processus inflammatoire dans le cerveau (infection, virus).

Types de kyste arachnoïdien

Les principaux experts du domaine de la médecine déterminent aujourd'hui deux types de tumeurs, qui se différencient par la cause. Le premier est le principal, qui développe le bébé dans l'utérus. Secondaire se manifeste dans le processus des pathologies ci-dessus. En outre, le kyste peut être simple, formé à partir du liquide céphalo-rachidien, et complexe, ayant dans sa composition divers types de tissus. Selon l'emplacement de la tumeur dans le cerveau est divisé en:

  • lobe temporal gauche ou droit,
  • partie pariétale ou frontale de la tête,
  • cervelet
  • canal rachidien,
  • fosse crânienne postérieure,
  • colonne vertébrale (périneurale),
  • région lombaire.

Il peut être formé en raison de processus inflammatoires qui se sont développés pendant la période prénatale. La cause de l'apparition d'une tumeur est parfois un traumatisme à la naissance, une maladie de la méningite chez un nouveau-né. De nombreuses violations du développement fœtal dues au tabagisme, aux médicaments, à la consommation d'alcool par une femme enceinte sont fréquentes. Si le kyste primaire progresse rapidement, il peut être retiré à tout âge de l'enfant en cas de symptômes graves.

Ce type de kyste arachnoïdien du cerveau se développe après des maladies, des blessures et des interventions chirurgicales. La survenue peut provoquer un coup violent à la tête, une commotion cérébrale après un accident, une hémorragie sous-arachnoïdienne ou des lésions mécaniques. Lorsqu'un kyste secondaire commence à se former en raison d'une pathologie quelconque, ses parois sont constituées de tissu cicatriciel. Si un kyste dans le cerveau d'un adulte s'est développé pour une autre raison, ses parois contiennent des tissus de la membrane arachnoïdienne.

Quel est kyste arachnoïde rétrocérébelleux dangereux

Ce type de néoplasme est situé entre la coquille molle et dure du cerveau. Le facteur de risque est que le kyste arachnoïde rétrocérébelleux peut par la suite contribuer à la mort cellulaire et que cette affection entraîne l’apparition d’une tumeur maligne. Chez les enfants, le néoplasme entraîne un retard de développement ou un syndrome d'hypermobilité. Chez l'adulte, un kyste en croissance augmente la pression sur la matière grise et le tissu cérébral.

Principaux signes et symptômes de l'éducation

Les symptômes d'un kyste apparaissent avec sa croissance. Les maux de tête commencent, les acouphènes perturbent la sensibilité de la peau. Si le kyste arachnoïdien du cerveau n'est pas traité, une paralysie des membres peut survenir, des crises d'épilepsie peuvent apparaître, la surdité peut augmenter et la vision peut être perdue. La symptomatologie de la maladie est caractéristique d'une zone spécifique de la lésion.

Chez les adultes

Les petites bulles contenant des liquides dans les tissus cérébraux ne constituent pas une menace pour une personne, et il vit facilement avec elles toute sa vie. L'éducation de type progressif a des signes évidents de pathologie. C'est:

  • perte d'orientation
  • migraine régulière,
  • perte de sommeil
  • violation du tonus musculaire,
  • boiteux
  • nausée, vomissements,
  • tremblements des membres (involontaire),
  • des vertiges.

Lorsqu'un kyste se forme chez le nouveau-né à la suite d'une inflammation, d'une lésion ou d'une autre pathologie cérébrale, il s'agit d'une formation de ramolation qui se produit n'importe où. Si un bébé a des parasites, par exemple un ténia, un kyste parasite peut se développer. Les néoplasmes cérébraux sont une conséquence de la diminution de la circulation du liquide interstitiel. Les symptômes dépendent de l'emplacement et du type de kyste, mais il n'existe pas de liste universelle. Les conditions suivantes peuvent indiquer une pathologie cérébrale chez un enfant:

  • printemps pulsant,
  • léthargie des membres
  • regard désorienté,
  • régurgitation de la fontaine après le repas.

Méthodes de diagnostic

La méthode diagnostique optimale de la pathologie est l'IRM du cerveau. S'il y a un kyste, la description finale des résultats de la tomographie indiquera: «des changements arachnoïdaux du caractère de la liquorocistose». Le lieu de localisation de l’éducation révèle l’utilisation d’agents de contraste. La principale propriété d'un néoplasme, contrairement à une tumeur, est sa capacité à accumuler du contraste. Les tests de laboratoire et la recherche sont effectués au besoin:

  • sang pour le cholestérol
  • détecter les infections
  • doppler vasculaire,
  • mesure de la pression artérielle (révèle ses sauts).

Méthodes de traitement

Les méthodes de traitement de la maladie dépendront des résultats du diagnostic. Si le kyste arachnoïdien du cerveau est de petite taille, il ne présente aucun risque pour la santé. Le patient sera suivi par un médecin et examiné périodiquement. Pendant cette période, il est important d'éliminer la cause de la pathologie et de minimiser l'influence des facteurs négatifs. Si la tumeur se développe rapidement, un traitement médical ou une intervention chirurgicale sera appliqué.

Traitement médicamenteux

Les kystes de taille moyenne peuvent être enlevés avec des médicaments. Le traitement est prescrit individuellement et est effectué sous la surveillance d'un médecin jusqu'à l'amélioration de l'état du patient. Noms des médicaments pouvant arrêter la croissance des tumeurs:

  1. résolution des adhérences: Longidase, Caripatin,
  2. processus métaboliques activant dans les tissus: Actovegin, Gliatilin,
  3. immunomodulateurs: Viferon, Timogen,
  4. antiviral: pyrogène, amixine.

Remèdes populaires et herbes

Avec un kyste cérébral asymptomatique, il est possible de maintenir le corps avec des recettes populaires:

  1. Teinture de la pruche aux herbes. Élimine les maux de tête. La durée du traitement est de 79 jours. Si nécessaire, le cours est autorisé à répéter. Vous pouvez préparer la teinture de la manière suivante: versez 100 g de graines ou de tiges broyées avec de l'huile d'olive (0,5 l). Pendant trois semaines, la solution doit être laissée dans un endroit sombre. Après que l'huile soit passée à travers la gaze plusieurs fois. La perfusion est prise par le nez 3 fois / jour, 2 gouttes.
  2. Infusion de la racine de la dioscorée du Caucase. Affecte favorablement le travail du cerveau: nettoie et dilate les vaisseaux sanguins. Le cours de la réception est 2-3 mois. La racine (200 g) est broyée, le pot est rempli, on verse 700 ml de vodka. Dans un endroit frais, la composition est infusée pendant 5 jours. Une fois la perfusion drainée, 700 ml de vodka sont versés. Au bout de 5 jours, les deux compositions sont mélangées, filtrées et utilisées dans 2 c. trois fois par jour avant les repas.
  3. Elixir de levure. Aide à réduire l'inflammation, la normalisation de la pression intracrânienne. La durée du traitement est de trois semaines. La levure (1 c. À soupe) est mélangée avec de l’élécampane d’herbe séchée (40 g) et trois litres d’eau bouillie.Insister 2 jours, puis prendre 4 fois / jour pour une demi-tasse.

Intervention chirurgicale

Si le kyste cérébral augmente de taille, une opération sera alors effectuée pour l'enlever. La médecine moderne implique plusieurs types de chirurgie:

  • la méthode endoscopique est la moins traumatisante lorsque le contenu est retiré à travers les ponctions,
  • la manœuvre chirurgicale est réalisée en introduisant un tube de drainage dans la cavité du kyste (le risque d'infection est élevé),
  • la fenestration est réalisée par excision de la formation à l'aide d'un laser,
  • la ponction, qui consiste à retirer la capsule à l'aide d'un instrument ultrafin (risque élevé de complications neurologiques),
  • craniotomie - l'opération la plus radicale et la plus efficace, associée à un traumatisme accru.

Prévisions et conséquences

Avec une détection rapide des kystes cérébraux, les prévisions sont favorables. Les principaux risques associés à la formation d'arachnoïdes sont la compression des centres du cerveau, après quoi des perturbations se produisent dans le corps. Après le retrait d'un kyste, on observe parfois des troubles de la parole, de l'audition ou de la vision. En cas de diagnostic tardif, une rupture du kyste, une hydrocéphalie et le décès sont possibles.

Prévention

Le redimensionnement des kystes arachnoïdiens ne doit pas être considéré comme une maladie oncologique, mais des mesures préventives doivent être prises pour maintenir la santé du cerveau. Ceux-ci incluent: adhésion à l'activité physique, nutrition adéquate, abandon des mauvaises habitudes. Après 40 ans tous les six mois, il est conseillé de consulter un cardiologue et un neurologue pour se faire examiner.

Loading...