Stéatose hépatique: de quoi s'agit-il et pourquoi apparaît-il?

Stéatose du foie (hépatite graisseuse, foie gras) Hépatose la plus commune dans laquelle la graisse s'accumule dans les cellules du foie. L’accumulation de graisse peut être une réaction du foie à divers effets toxiques. Parfois, ce processus est associé à certaines maladies et conditions pathologiques du corps.

Stéatose du foie

Microdrogue des tissus hépatiques pour la stéatose hépatique non alcoolique: stéatose macrovésiculaire des hépatocytes.
CIM-10K 70 70., K 76,0 76,0
CIM-10-KMK70.0
CIM-9571.0 571.0 , 571.8 571.8
CIM-9-KM571.0
OMIM228100
MaladiesDB18844
eMedicinemed / 775 article / 170409 article / 170409
MailleD005234, D005235 et D005235

Les principales causes de la stéatose du foie sont:

  • Troubles métaboliques - par exemple, diabète, obésité, hypertriglycéridémie
  • L'action des facteurs toxiques - alcool, certaines substances toxiques, drogues
  • Alimentation déséquilibrée (trop manger, faim, manque de protéines dans les aliments)
  • Maladies chroniques du système digestif avec syndrome de malabsorption, etc.
  • Syndrome de Cushing
  • myxoedème
  • Déficit en lipase acide lysosomal

L'infiltration graisseuse du foie, non associée à l'action de l'alcool ou d'autres substances toxiques, est appelée stéatose primaire ou non alcoolique (stéatose hépatique non alcoolique). Ainsi, les dommages au foie ne sont pas toujours associés à l'action de facteurs toxiques (alcool, drogues).

Aujourd'hui, la prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique est très significative. Environ un quart de la population des pays développés souffre de stéatose du foie et 3,5 à 11% d'entre eux sont atteints de stéatohépatite non alcoolique, notamment de cirrhose du foie. Chez les personnes obèses, la stéatose hépatique non alcoolique est diagnostiquée beaucoup plus souvent que chez les personnes de poids normal.

Facteurs de risque de maladie grave:

  • plus de 45 ans
  • obésité morbide
  • diabète de type 2
  • facteurs génétiques
  • sexe féminin

La stéatose est généralement caractérisée par une évolution stable et non progressive. Si le processus inflammatoire rejoint l'infiltration graisseuse, c'est-à-dire que se développe une stéatohépatite, la maladie évolue souvent avec la formation d'une fibrose du foie (chez 30 à 40% des patients) et d'une cirrhose (environ 10%). Il est nécessaire de noter la possibilité du développement inverse d'une maladie grasse non alcoolique sur le fond de la perte de poids. Chez la plupart des patients, les symptômes caractéristiques de la maladie du foie sont absents. Parfois, il y a des plaintes de lourdeur et d'inconfort dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen, aggravées par les mouvements, la fatigue, la faiblesse, les nausées. Souvent, la maladie est diagnostiquée par hasard, lors d’une échographie du foie, lorsqu’on détecte une hypertrophie et une hyperéchogénicité ou «luminosité» du tissu hépatique, dues à une infiltration graisseuse diffuse.

  • Échographie du foie
  • Tomographie et imagerie par résonance magnétique
  • Biopsie du foie.

Le diagnostic est le plus souvent posé par échographie hépatique. Dans de nombreux cas, des patients ne soupçonnaient même pas la présence de foie gras. Avec le diagnostic par ultrasons, on observe une augmentation uniforme du foie, une augmentation diffuse de son échogénicité (parfois prononcée), tout en maintenant son uniformité (bien qu'avec la progression du processus, la "granularité" caractéristique du parenchyme indique le début du développement de stéatohépatite et d'hépatite).

La tomodensitométrie révèle une diminution diffuse des indices densitométriques du parenchyme hépatique à divers degrés (en dessous de 55 UH, parfois jusqu'à des valeurs négatives correspondant à la densité de graisse), on observe généralement une augmentation de la taille de l'organe. Il est possible d'identifier des zones limitées d'infiltration graisseuse, entourées d'un tissu hépatique inchangé. Le plus souvent, on observe une infiltration graisseuse locale dans le foie S4, ses contours sont assez lisses et droits, le trajet des vaisseaux dans le tissu infiltré de graisse n’est pas modifié, l’effet de masse (effet de volume sur les structures environnantes) est absent.

Dans les conditions d'intensification de l'élevage, l'hépatose graisseuse est plus largement répandue chez les vaches très productives qui nourrissent le bétail. Souvent des cochons malades, des animaux à fourrure, des chiens, des animaux de zoos. Les causes de l'hépatose primitive comprennent l'alimentation avec des aliments non bénins et gâtés. Les toxines des champignons pathogènes, les produits de dégradation des protéines et les graisses rances sont particulièrement dangereuses pour le foie. La dystrophie hépatique est causée par des alcaloïdes du lupin, de la solanine de pomme de terre et de la farine de graine de coton gossypol.

Causes de la stéatose

La stéatose du foie a deux causes principales. Il s’agit d’une consommation excessive d’alcool et d’une violation du métabolisme des lipides et des glucides. Les stéatoses hépatiques non alcoolisées sont actuellement prédominantes. Le développement de la stéatose sans alcool est associé à une consommation excessive de graisse dans le corps. Très souvent, les personnes obèses en souffrent.

Il existe des preuves de l'influence de facteurs génétiques sur le développement de la stéatose du foie - son risque augmente s'il y a des cas de stéatose, de diabète sucré et d'obésité dans la famille dans une large mesure.

La stéatose peut se développer sous l’influence de certains médicaments à long terme (stéatose hépatique), tels que les antibiotiques tétracyclines, les corticostéroïdes et les médicaments cytostatiques.

Symptômes de la stéatose

Stéatose - une maladie qui se développe depuis longtemps, elle est caractérisée par une forme lente et chronique du cours. Les symptômes de la stéatose peuvent être totalement absents. Dans ce cas, ils sont détectés par hasard lorsque vous effectuez un examen médical pour une autre raison. Les symptômes les plus courants de la stéatose comprennent l'apparition de faiblesses, des nausées, une hypertrophie du foie, une sensation de lourdeur et une pression dans l'hypochondre droit. Des douleurs spontanées peuvent apparaître dans l'hypochondre droit. Un autre symptôme de la stéatose est la susceptibilité au froid et aux autres infections dues à une immunité réduite. La stéatose peut entraîner des violations de l'écoulement de la bile. Dans ce cas, les symptômes de la stéatose s'associent aux symptômes de la cholestase (stagnation de la bile): jaunissement de la peau, démangeaisons de la peau, douleur intense dans l'hypochondre droit, nausées et vomissements avec mélange de bile.

Développement, stades et complications de la stéatose

La stéatose du foie se développe lorsqu'un excès de graisse pénètre dans les cellules du foie. Initialement, des hépatocytes uniques (hépatites graisseuses disséminées) sont impliqués dans le processus, puis des groupes de cellules hépatiques (obésité zonale), puis la stéatose englobe tout le tissu hépatique (obésité diffuse). La graisse s'accumule dans l'hépatocyte, puis la chute de graisse augmente tellement qu'elle casse l'hépatocyte, entraînant la formation d'un kyste adipeux. Un kyste adipeux affecte le tissu hépatique environnant, provoquant une réponse cellulaire mésenchymateuse qui conduit à la compaction du tissu autour du kyste et à sa transformation en tissu fibreux. C'est le début de la cirrhose du foie, une maladie qui peut être fatale.

Les stades suivants de la stéatose sont distingués:

  • Obésité simple. La graisse s'accumule à l'intérieur des hépatocytes, de tous les hépatocytes,
  • L'obésité, associée à la nécrobiose des hépatocytes. Des kystes graisseux se forment dans le tissu hépatique, il se produit une réaction cellulaire mésenchymateuse,
  • Stade pré-cirrhotique. Autour des kystes graisseux ont formé des zones de prolifération du tissu conjonctif, perturbant la structure du foie.

Diagnostic de la stéatose

Le diagnostic de la stéatose peut être une tâche difficile, car les tests de laboratoire ne montrent souvent pas de changements caractéristiques des processus inflammatoires dans le foie. Un diagnostic préliminaire peut être posé sur la base des symptômes de la stéatose, en prenant en compte les données de l'anamnèse (obésité, diabète, alcoolisme).

Pour confirmer le diagnostic, une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique est réalisée. Le diagnostic ne peut être finalement confirmé qu'après avoir effectué une biopsie de visée sous le contrôle de la tomodensitométrie. La détection de gouttelettes de graisse, ainsi que de zones de tissu fibreux, sert de signe diagnostique de stéatose du foie.

Traitement de la stéatose

Le traitement de la stéatose consiste à éliminer la cause de la dystrophie graisseuse du foie et à normaliser le métabolisme.

Lorsque l'exacerbation du traitement de la stéatose est effectuée à l'hôpital. Le repos au lit, la pharmacothérapie et la diététique sont prescrits. Après la disparition des événements aigus, le patient est renvoyé chez lui et la stéatose est traitée en ambulatoire.

Le traitement médicamenteux de la stéatose est la nomination d'un long cycle de médicaments lipotropes (contribuant à la dégradation des graisses): vitamine B12, acide lipoïque, méthionine, Essentiale, stéroïdes anabolisants, etc.

L'effet physiothérapeutique est également utilisé: traitement à l'ozone, rester dans la chambre de pression, échographie.

En général, le traitement de la stéatose est généralement efficace et le développement inverse du processus s’observe assez rapidement après le début d’un traitement efficace. La stéatose hépatique de stade 3 constitue une exception. Un tissu conjonctif s'est formé dans le parenchyme hépatique. Cette étape de la stéatose est irréversible. Cependant, des mesures de traitement rigoureuses et l’élimination du facteur dommageable, ainsi que le strict respect des prescriptions médicales, peuvent arrêter la dégénérescence hépatique et le développement de la cirrhose.

Articles d'experts médicaux

La stéatose du foie associe plusieurs processus pathologiques qui se traduisent par l'apparition de taches graisseuses dans le tissu hépatique.

Cette pathologie est focale et diffuse. En cas de stéatose focale, des dépôts de graisse accumulés sont observés et, en diffusion, la graisse est localisée sur toute la surface de l'organe.

La stéatose survient quel que soit l'âge, mais elle est le plus souvent diagnostiquée après 45 ans, lorsque divers facteurs négatifs affectent l'organisme pendant assez longtemps. La stéatose sans alcool affecte principalement les femmes, généralement en raison de l'obésité. Les hommes qui abusent de l'alcool, le plus souvent sujettes à la stéatose alcoolique.

Stéatose hépatique diffuse

Le diagnostic de stéatose hépatique est posé dans le cas où la graisse corporelle occupe plus de 10% du foie total. L'accumulation maximale de graisses se produit dans les deuxième et troisième lobes hépatiques et, dans les cas graves, les taches graisseuses sont diffuses.

Lorsque la stéatose est diffuse, le tissu hépatique est affecté uniformément par des plaques graisseuses.

Dans les premiers stades de la maladie, la graisse ne nuit pas aux cellules hépatiques, au fur et à mesure que la maladie progresse, les tissus fonctionnels du foie commencent progressivement à mourir, puis des processus irréversibles se produisent (modifications dans les cellules et les segments du foie).

, , ,

Stéatose hépatique

La stéatose grasse du foie conduit à une augmentation de l'organe, change la couleur du foie en jaunâtre ou rouge foncé. En raison des dommages causés au foie par la graisse, les cellules de l'organe meurent, des kystes graisseux se forment dans l'organe et le tissu conjonctif commence à se développer.

La stéatose graisseuse se produit souvent sans symptômes visibles. Dans la plupart des cas, la maladie est détectée lors d'une échographie.

La progression de la stéatose graisseuse est assez rare. Si une stéatose survient en même temps qu'une inflammation du foie, 10% des patients peuvent développer une cirrhose, un tiers du tissu conjonctif de l'organe se développant et s'épaississant.

, , , , , , , ,

Stéatose alcoolique du foie

La stéatose alcoolique du foie est causée par une intoxication chronique à l'alcool et entraîne des modifications initiales de la structure du foie.

La maladie peut survenir pour plusieurs raisons, dont la plus courante est l’abus d’alcool; en même temps, plus une personne boit de boisson, plus le processus pathologique dans le foie est rapide et difficile.

Ces manifestations de la stéatose sont généralement réversibles et diminuent un mois après que la personne a cessé de boire.

Malgré cela, la stéatose alcoolique du foie progresse et entraîne de graves lésions organiques. Selon les études cliniques, le risque de maladie du foie chronique est associé à la stéatose.

, , , , ,

Stéatose hépatique non alcoolique

La stéatose hépatique non alcoolique est due à un excès de taches graisseuses dans le corps. Cette forme de stéatose s'appelle également maladie graisseuse, dégénérescence graisseuse et infiltration.

Si cette pathologie n'est pas traitée, le risque de développer une fibrose ou une cirrhose est encore augmenté chez 10% des patients et, chez 14%, des processus inflammatoires du foie commencent.

La stéatose hépatique non alcoolique se forme principalement dans le diabète sucré du deuxième type, la perte de poids rapide, l'obésité, l'administration intraveineuse d'éléments nutritifs au corps, la perturbation de la microflore intestinale, à la suite d'un traitement médicamenteux (anticancéreux, corticostéroïdes, antiarythmique, etc.).

Stéatose hépatique focale

La stéatose hépatique focale indique une formation bénigne d'organe. Le diagnostic de ces pathologies est réalisé à l'aide d'un examen instrumental, le plus souvent une stéatose focale est détectée par échographie.

Les formations peuvent être révélées à la fois dans un et dans deux lobes du foie.

, , , , , , , ,

Types de maladie

Avant de parler des causes de la maladie, il est important de comprendre que chacune d’elles provoque le développement d’un certain type de stéatose. La médecine connaît deux types de maladies:

  • stéatose alcoolique
  • et sans alcool.

En fonction des modifications, la stéatose peut également être divisée en:

La sténose du foie peut également être de petites et grosses gouttelettes. La différence entre les espèces réside dans le volume de cellules adipeuses déposées dans le foie humain. La sténose du foie à petits grains n'est pas considérée comme une maladie grave, contrairement à la sténose à grosse goutte, qui peut provoquer une inflammation du foie et, si le dépôt de grandes particules est provoqué par l'alcool, son développement s'apparente à une hépatite alcoolique.

Types de stéatose diffuse et focale

Le diagnostic de stéatose hépatique se fait en accumulant 10% de graisse dans la région totale des organes. Si les taches graisseuses se combinent pour former des taches particulières (foyers), cela signifie le développement d'une stéatose focale. La situation est considérée comme plus compliquée lorsque les taches graisseuses sont localisées de manière aléatoire dans tout le corps, ce qui se caractérise par une stéatose hépatique diffuse.

Stéatose de stade

On ne peut pas dire que l'obésité hépatique se développe rapidement. En raison de ce processus lent, les symptômes de la maladie ne sont pas particulièrement prononcés.

L'hépatite grasse des médecins est divisée en trois étapes:

  1. La première étape est caractérisée par de petites zones d’accumulation de graisse, entre lesquelles il existe une très grande distance. En commençant le traitement dans cette période, la maladie peut être complètement vaincue.
  2. La deuxième étape commence par une augmentation de la taille des dépôts, le tissu conjonctif apparaît entre les zones graisseuses, ce qui interfère déjà avec le fonctionnement normal du foie. En commençant le traitement à la deuxième étape, il ne sera pas possible de restaurer complètement le foie.
  3. La troisième étape est une période de maladie grave. Le volume de cellules fonctionnant normalement est considérablement réduit et la concentration de dépôts adipeux et de tissus conjonctifs augmente régulièrement. L'hépatose graisseuse du troisième stade est incurable, le seul moyen de traitement est la transplantation hépatique.

Régime alimentaire pour la stéatose du foie

Régime alimentaire pour la stéatose du foie implique une réduction des calories en raison du manque de viandes grasses et de poisson, les aliments frits dans le régime.Les aliments diététiques ont également un objectif tout aussi important: faciliter le travail du foie, ce qui devient réalité grâce au passage à un menu fractionné composé de 5 plats à base de filets de viande et de poisson maigres, de légumes bouillis et, sans provoquer de fermentation, de croup. De même, les avantages pour le foie seront:

  • produits laitiers et de lait fermentés faibles en gras,
  • les soupes végétariennes, bien que le végétarisme complet soit exclu,
  • fruits et baies sucrés, ainsi que mousses, puddings, gelées, casseroles, soufflés.

Malgré la simplicité du tableau, la sélection des produits autorisés et le développement du menu, il est préférable de le donner à un spécialiste, un nutritionniste ou un gastro-entérologue sélectionnera le schéma nutritionnel individuel optimal et sa meilleure multiplicité par jour où l'infiltration graisseuse du foie cessera.

Noyaux d'abricot

On pense que le noyau des noyaux d'abricot est riche en vitamine B15, capable de normaliser le foie et même (à un dosage adéquat) de contribuer à sa restauration. Par conséquent, les guérisseurs traditionnels recommandent de consommer 7 noyaux d'abricot par jour, de préférence l'estomac vide avant le petit-déjeuner. Continuez le traitement jusqu'à 2 mois.

Infusions aux herbes

Quel est le traitement des remèdes populaires sans tisanes? Utiles pour le foie sont considérés comme des décoctions et infusions de:

  • graines et racines de chardon,
  • racines de pissenlit,
  • feuilles de bouleau
  • feuilles d'ortie
  • verge d'or sec.

Un litre d'eau bouillante suffit pour une cuillère à café de chacun des trois types de matières premières sèches. La combinaison de plus de 3 types d'herbes et de feuilles n'est pas souhaitable. Exigez des liquides dans un thermos pendant au moins 20 minutes et appliquez, après avoir filtré, un verre deux fois par jour, de préférence le matin et le soir, en tant que boisson séparée ou en tant que «thé».

Le son est à juste titre considéré comme l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre les dépôts graisseux dans le foie. Sécher le son avant l'application, il est important de verser de l'eau bouillante et de laisser refroidir. Après quoi, ils doivent être consommés 2 cuillères à soupe par jour entre les repas. La période pendant laquelle il est nécessaire de poursuivre le traitement est de 2 mois.

Miel de citrouille

Le meilleur moyen de combattre le foie gras est le miel de citrouille. Au milieu de la citrouille, il faut en couper le sommet et en retirer les graines, formant ainsi un récipient creux. Il est nécessaire de verser du miel liquide sur le dessus, de couvrir avec un couvercle de citrouille et de le conserver dans un endroit frais, mais pas à l’ombre, pendant 2 semaines. Après cette période, versez le miel dans un bocal en verre et prenez une cuillère à soupe par jour, mieux si cela se produit à jeun.

Stigmates de maïs

La soie de maïs est aussi souvent utilisée dans le traitement des remèdes populaires. Ils peuvent être achetés hachés dans des pharmacies à base de plantes ou coupés par eux-mêmes, en approvisionnant à l'avance en matières premières. Dans un demi-verre d'eau bouillante, il est nécessaire de préparer 2 cuillères à soupe de stigmates moulus. Faire bouillir à feu doux pendant environ 5 minutes, laisser refroidir le liquide, filtrer et boire 50 ml par jour, 3 ou 4 fois par jour. Le traitement devrait durer jusqu'à 3 mois.

Causes de la stéatose, sa forme et son stade

Les modifications de la glande, qui provoquent des troubles du fonctionnement, peuvent être causées par un certain nombre de raisons, parmi lesquelles les principales sont la prédisposition héréditaire, le mode de vie, l’usage incontrôlé de médicaments, le développement d’infections virales et la présence de maladies concomitantes chez le patient.

L'infiltration du foie peut être provoquée par l'abus d'alcool chez l'adulte et par des troubles du métabolisme des lipides et des glucides, provoqués par des pathologies endocriniennes ou héréditaires.

En plus de ces raisons, le début du mécanisme d'infiltration du foie peut être déclenché par les facteurs négatifs suivants:

  1. Nutrition déséquilibrée, carence en vitamines. La suralimentation, le respect d'un régime strict et une longue période de jeûne peuvent déclencher une pathologie. Le manque de protéines dans le corps et un excès de glucides rapides conduisent à la formation de dépôts graisseux dans les cellules du foie.
  2. Exposition à des composés toxiques, abus d'alcool et contact régulier avec des toxines - sels de métaux lourds, solvants et peintures.
  3. Maladies chroniques du tube digestif associées à une absorption réduite des aliments.

Dans certaines situations, l'hypoxie des tissus peut être un facteur déclencheur de l'apparition de l'obésité hépatique. Une telle violation survient lors de l'apparition de maladies des systèmes respiratoire et cardiovasculaire.

Le plus souvent, afin de poser un diagnostic précis et d'identifier la cause de la pathologie en cause, le patient est tenu de répondre à un certain nombre de questions du médecin.

Les facteurs influençant la survenue d'une pathologie ont un impact significatif sur les mécanismes de développement de la maladie. Par conséquent, le type de pathologie en développement dans le corps du patient dépend de l'impact d'un facteur particulier.

Les principales formes et stades de la maladie

En médecine, il existe deux principaux types de glande de stéatose: alcoolique et non alcoolique.

La variété de pathologies alcoolisées se développe sous l’influence de la consommation régulière et à long terme de boissons alcoolisées. La forme non alcoolique se manifeste par la transformation des hépatocytes en cellules adipeuses. Un tel processus pathologique est provoqué par des violations de la culture alimentaire, le maintien d'un style de vie sédentaire et la présence de maladies concomitantes.

À l'état normal, le foie d'une personne en bonne santé contient de 5 à 7% de lipides. En cas de stéatose et de sa progression, la teneur en graisse peut atteindre 10 à 50%. Dans les cas graves, le processus pathologique conduit à la renaissance de la moitié des hépatocytes dans le tissu adipeux.

Selon le degré de développement de la pathologie, il existe deux types d'infiltration graisseuse.

  • stéatose focale (locale) - la pathologie est diagnostiquée lorsque les dépôts graisseux sont localisés dans une zone de l'organe,
  • La stéatose hépatique diffuse se caractérise par une répartition plus ou moins uniforme des inclusions graisseuses dans tout le corps.

Le plus souvent, l'infiltration graisseuse est enregistrée chez les femmes après 45 ans, ce qui est associé par les médecins à une augmentation de poids corporel et à des changements hormonaux qui se produisent dans le corps au cours de cette période de la vie.

La forme alcoolique de la pathologie touche davantage les hommes. Elle est le plus souvent détectée à l'âge du sexe moyen et à l'âge de la retraite.

En médecine, il existe trois degrés de développement d'infiltration de tissu adipeux dans le tissu glandulaire:

  1. Stéatose du premier degré - le stade est caractérisé par l'apparition de petites plaques de lipides dans les tissus de l'organe. Dans le même temps, les troubles de la structure de la glande ne sont pas détectés et il n'y a pas de symptômes caractéristiques.
  2. Le deuxième degré de développement de la maladie - des changements irréversibles dans les hépatocytes commencent à se développer. Les accumulations de lipides entraînent progressivement la destruction des cellules du parenchyme hépatique. La graisse accumulée après la destruction des parois cellulaires entre dans l’espace intercellulaire et la formation de kystes adipeux se produit. Le stade se caractérise par l'apparition chez le patient de signes et de symptômes caractéristiques de la maladie, associés à un dysfonctionnement de la glande.
  3. Le dernier degré est le troisième. Caractérisé par le début du processus de désintégration des cellules hépatiques, ce qui entraîne une détérioration importante du patient. Le patient augmente considérablement le risque de développer une fibrose et une cirrhose du foie.

Pour un soulagement rapide de la maladie et la prévention de complications graves, il est nécessaire d’identifier la maladie dès les premiers stades de sa progression. À cette fin, il est nécessaire de bien savoir comment la maladie peut se manifester et quels sont les symptômes caractéristiques.

Méthodes de diagnostic

Lorsque les premiers signes de maladie ou de suspicion de présence de la maladie se manifestent, le patient doit subir un examen complet comprenant l'examen de la patiente et son entretien, ainsi que toute une gamme d'études de laboratoire et d'instruments permettant de poser un diagnostic précis et de déterminer le degré de développement de la stéatose.

Historique et examen du patient

Au cours du processus de collecte de l'anamnèse, le médecin interroge le patient et écoute ses plaintes concernant son bien-être afin de déterminer correctement l'orientation des examens ultérieurs.

En premier lieu, le médecin du patient s’intéresse à la présence des premiers symptômes. Après cela, le médecin examine le mode de vie du patient, identifie la présence de maladies chroniques et clarifie la question des interventions chirurgicales. En outre, le médecin examine les habitudes du patient pour la présence de nuisibles parmi eux. Le médecin vérifie les préférences du patient en matière d'alimentation, son niveau d'adhésion à son régime alimentaire, son allergie et sa fréquence de consommation d'alcool.

Après avoir recueilli l'anamnèse, un examen externe de la personne est effectué afin d'identifier les signes d'une maladie du foie.

A l'examen, une attention particulière est portée aux points suivants:

  • la couleur de la peau et des muqueuses attire également l'attention sur l'état du tégument,
  • la taille du foie et la douleur pendant la percussion et la palpation,
  • l'apparence du patient, lors de l'identification de signes d'éthylisme peut être jugée sur la présence de dépendance à l'alcool,

De plus, une attention particulière doit être portée à la taille et au poids du patient, ce qui permet de déterminer le degré d'obésité à l'aide de tables spéciales.

Méthodes d'examen de laboratoire

Après l'enquête et l'examen de la personne envoyée pour des tests de laboratoire. Pour identifier l'état du corps, un test sanguin général et biochimique est effectué.

Pour les tests de laboratoire, il est nécessaire de donner du sang le matin à jeun. Avant de donner votre sang, vous devriez abandonner le café et le thé. Trois jours avant le test, vous devez exclure la consommation d'alcool, d'aliments gras et de médicaments. De plus, il est recommandé de ne pas exposer le corps à un stress physique la veille de l'intervention.

Les résultats du test sanguin général permettent d'identifier la présence de pathologies telles que l'anémie ou l'inflammation.

Avant la procédure de prélèvement sanguin pour analyse biochimique, il est nécessaire d’abandonner le dîner et l’utilisation de médicaments doit être limitée pendant une semaine avant le prélèvement sanguin.

Selon les résultats de l'étude, les violations suivantes peuvent être identifiées:

  1. Le patient présente une augmentation de l'activité des principales enzymes hépatiques, ce qui accélère le taux de réactions chimiques, les transaminases d'ALT et d'AST, qui indique le début de la destruction des cellules hépatiques.
  2. Perturbation du métabolisme des protéines et dyspidémie.
  3. Troubles du métabolisme des glucides.
  4. Une augmentation de la quantité de bilirubine et une diminution de la quantité d'hémoglobine sont détectées.

En outre, lors d’un test sanguin biochimique, il est possible de détecter la présence d’une insuffisance hépatocellulaire ou d’une diminution des capacités fonctionnelles du parenchyme hépatique.

Si nécessaire, le médecin demande au patient de réaliser une biopsie. Cette méthode est très pénible, elle est donc utilisée dans les cas extrêmes, lorsqu'il est impossible d'établir la cause de la pathologie par d'autres méthodes.

Application des méthodes instrumentales

L'échographie, le scanner, l'IRM et l'élastographie sont utilisés comme méthodes instrumentales.

En cours d'examen par ultrasons de tous les organes de la cavité abdominale. La méthode de l’échosondeur est utilisée à cette fin. Pour une échographie, un patient est envoyé si une hypertrophie du foie est détectée lors de la palpation.

Les indications de l'étude peuvent être des modifications identifiées par la biochimie sanguine.

L'échographie peut révéler:

  • compactage des tissus des glandes,
  • augmenter la taille du corps
  • infiltration graisseuse
  • alternance d'hypoéchogénicité.

La tomodensitométrie est utilisée si une échographie ne révèle pas la gravité des modifications de la structure du foie. Cette méthode d'examen n'est pas recommandée en présence de troubles mentaux ou de comportements inappropriés.

L'IRM est une méthode similaire à la tomodensitométrie et vous permet d'obtenir une image tridimensionnelle de l'organe affecté, mais la technologie est interdite si le patient est équipé d'un stimulateur cardiaque.

Méthodes pour le traitement de la pathologie

Le traitement de la stéatose hépatique s’effectue mieux aux stades initiaux de la progression de la pathologie, c’est aux stades initiaux que la stéatose est la plus facile à traiter. L'une des conditions du rétablissement est le rejet des mauvaises habitudes.

Schéma bien choisi de traitement complexe permet de restaurer pleinement la fonctionnalité du foie dans les premiers stades de la maladie. Dans la plupart des cas, si les activités thérapeutiques sont menées en stricte conformité avec les recommandations du médecin, un rétablissement presque complet des fonctions hépatiques est possible même lorsque la pathologie passe à la deuxième étape du développement.

Dans le cadre de la mise en œuvre de mesures thérapeutiques, vous pouvez utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle après avoir consulté un traitement médical, un régime alimentaire, une activité physique modérée.

Lors de la thérapie médicamenteuse, les médicaments sont utilisés pour aider à améliorer les processus de métabolisme des graisses dans les hépatocytes. À cette fin, des moyens contenant des acides foliques et lipoïques, de la choline, des vitamines B, C et E. sont utilisés.

Pour normaliser le métabolisme des lipides, on utilise des médicaments du groupe des statines - la pioglitazone et la rosiglitazone.

Pour maintenir les fonctions du foie au niveau voulu et restaurer les tissus de la glande, le médecin prescrit l’administration d’hépatoprotecteurs. Les médicaments les plus courants et les plus populaires de ce groupe sont:

  1. Essentiale Forte.
  2. Phosphogliv.
  3. Karsil.
  4. Hépabène
  5. Hofitol.
  6. Galsthena.
  7. Hepa-Merz.
  8. Silimao.
  9. Ovesol.
  10. Ursosan.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un complément de physiothérapie. Pour cela, appliquez:

  • ozonothérapie
  • rester dans une chambre de pression,
  • traitement par ultrasons
  • sauna à basse température.

Selon les critiques de la plupart des patients, l’utilisation complexe de médicaments et de physiothérapie vous permet de rétablir le fonctionnement normal du foie en un laps de temps relativement court.

La stéatose est une pathologie assez dangereuse, en particulier dans les cas où cette maladie est compliquée par la cirrhose. Pour cette raison, le traitement médicamenteux doit être adéquat et opportun. Si des complications surviennent, la stéatose provoque la mort d'une personne pendant 5 à 10 ans.

Régime alimentaire et traitement traditionnel de la stéatose

Le développement de la stéatose survient le plus souvent dans le contexte d'une culture de l'alimentation perturbée et de mauvaises habitudes. Pour cette raison, le mode d’ajustement et le régime alimentaire sont l’une des tâches principales du traitement réussi de la maladie. Le menu du patient doit contenir le minimum de graisses et de glucides, il faut augmenter la proportion de protéines.

Un tel régime permet de normaliser les processus métaboliques, de stimuler la production d’acides biliaires et d’améliorer la digestion. De plus, le régime aide à restaurer la fonctionnalité du foie en réduisant la charge sur l'organe.

Parallèlement à l’utilisation du régime dans le traitement complexe de la stéatose, les méthodes thérapeutiques traditionnelles ont fait leurs preuves. À cette fin, vous pouvez utiliser des décoctions d’herbes médicinales et des préparations à base de plantes pour le foie. La structure de ces redevances comprend la soie de maïs, les racines de pissenlit, l'avoine, les feuilles et les fleurs de calendula, d'élécampane, de banane plantain et de chélidoine.

La décoction de médicaments est le plus souvent recommandée deux fois par jour.

Avant d'utiliser un moyen quelconque de la médecine traditionnelle dans le traitement de la pathologie, vous devez consulter votre médecin et appliquer les médicaments en conformité avec les recommandations reçues.